Sunstroke and other stories ∴Tessa Hadley

Je vais pour une fois parler d’Amazon – je cherchais un roman en particulier et le site vous propose d’autres romans en lien (ou dans le même genre) que celui sur lequel vous vous êtes arrêtés. C’est ainsi que j’ai repéré ce recueil de nouvelles de Tessa Hadley Sunstroke (coup de soleil) and other stories.

J’avoue que le nom de l’auteur ne me parlait absolument pas, or c’est une auteure galloise très connue et qui a remporté de nombreux prix pour ses romans ou ses recueils de nouvelles. Elle enseigne aujourd’hui à l’université de Bath. Elle est née à Bristol et c’est là qu’elle a choisi de situer les histoires de ce recueil.

J’ignorais donc tout de sa plume et quelle fut ma surprise ! Son style est d’une élégance incroyable. Aiguisé, subtil et discret. Je n’ai pas réalisé tout de suite que j’avais à faire à un orfèvre. Une découverte extrêmement plaisante car Tessa Hadley est une conteuse magnifique.

J’aime beaucoup son regard sur le genre humain, et sur les femmes en particulier. A travers des situations anodines, elle dévoile les profondeurs des sentiments humains. Dans Sunstroke, elle raconte brillamment les retrouvailles, pour le temps d’un week-end à Bristol, de deux amies d’enfance, à présent mariées et mères. Les maris et les enfants sont de la partie lorsque un troisième homme, Kieran, vient semer le trouble. Rachel est séduite et se confie à Jamie mais la soirée ne se déroule pas comme prévue et Jamie n’est pas forcément celle que l’on croit.

Dans une autre nouvelle, Mother’s son, Christine, la cinquantaine, apprend deux nouvelles : son ex-mari va se remarier avec une jeunette et son fils Thomas lui annonce qu’il est épris d’une collègue et songe à tromper sa fiancée. Une nouvelle pas si anodine pour cette femme qui, fut elle-même la maîtresse du père de Thomas pendant longtemps avant qu’il ne quitte sa première épouse. Comment juger l’autre sans se juger soi-même ? Un regard intéressant sur les liaisons qui unissent hommes et femmes.

Toujours axée sur les femmes, et leur libération sexuelle, Tessa Hadley nous entraine en 1972 lorsque la jeune Hilary rend visite à sa sœur Sheila à Bristol. Élevée par une mère ogresse qui a pondu 9 enfants, Hilary est ravie de s’échapper de la demeure familiale. Mais la surprise est grande : à son arrivée, c’est Neil, un ami de Sheila qui vient l’emmener dans un squat. Elle y retrouve sa sœur, malade, après avoir fait une fausse couche. Hilary va découvrir la vie sur le campus, les pubs avec Neil et la liberté des moeurs. Choquée de prime abord, la jeune femme comprend peu à peu que le monde adulte n’est pas forcément idyllique. L’autre point fort est la relation entre les deux sœurs.

Pour ma part, j’ai aussi beaucoup aimé la nouvelle Phosphorescence qui raconte les premiers émois, de Graham, âgé de 13 ans, en vacances un été à Bristol. Celui-ci va bientôt comprendre que l’amie de sa mère a pour lui une certaine tendresse. Peu à peu, ils se rapprochent mais elle va disparaitre comme elle est venue. 25 ans plus tard, le destin les fait se recroiser. Subtile, cette nouvelle est brillamment écrite et surprenante !

Tessa Hadley nous présente une autre femme qui revient sur son passé et ses choix de jeunesse. Tombée amoureuse du charismatique Keith, fondateur d’un mouvement marxiste – celui-ci l’avait snobé pour s’enticher de sa sœur ainée, Penny. Des années plus tard, après des années d’infidélité chronique, il l’avait quitté à son tour. Ici, l’auteure galloise revient sur nos choix de vie et comment le destin se joue de nous.

Et dans The Eggy Stone, l’auteur traite de l’amitié adolescente – comment certains d’entre nous à cet âge-là si compliquée, nous nous attachons à une personne, le temps d’un été ou même d’une journée, pour être soudainement déçue par elle.

Il y a encore plusieurs autres nouvelles mais je laisse le plaisir à ceux qui lisent l’anglais de les découvrir.

J’ai vraiment aimé sa plume, sa subtilité – ici pas de violence, pas de noirceur mais le prisme qu’elle choisit pour étudier la nature humaine est vraiment unique et passionnant.

J’ai vraiment envie de lire ses autres nouvelles. Tessa Hadley a publié 6 romans et 4 recueils de nouvelles. Un seul de ses romans a été traduit mais je découvre que le dernier, The Past va être publié en français à la rentrée par les éditions Bourgois en septembre prochain.  J’espère que l’éditeur va également traduire ses recueils de nouvelles car elle maîtrise parfaitement le genre.

Sunstroke ♥♥♥♥
Mother’s son ♥♥♥♥
Buckets of Blood ♥♥♥♥
Phosphorescence ♥♥♥♥♥
The Enemy ♥♥♥♥
The Surrogate ♥♥♥
Exchanges ♥♥♥♥♥
A card trick ♥♥
The Eggy Stone ♥♥♥♥♥
Matrilineal ♥♥♥

 Editions Vintage, 2008, 154 pages

© Photo à La Une

12 thoughts on “Sunstroke and other stories ∴Tessa Hadley

    1. Oui, moi aussi ! Je veux le lire – je ne connais pas Anne Tyler mais son regard aiguisé et son talent de conteuse devrait te plaire si tu mets la main sur son roman !

  1. Marrant, je suis juste en train de lire un roman de anne tyler (et c’est très bien)
    En revanche je ne connais pas Tessa Hadley!

  2. amusant ! oui, moi non plus et j’aime beaucoup sa finesse d’analyse – elle n’a jamais à dire ce que les personnages ressentent, c’est la mise en situation qui permet au lecteur de comprendre leurs sentiments et de se reconnaître ou pas !

  3. Encore une découverte qui s’annonce prometteuse ! Merci pour ces nouvelles pistes. Pour ma part, je termine « Les Sortilèges de Cape Cod » de Richard Russo. Mélange subtil de mélancolie et d’humour vachard… De la difficulté à trouver le bonheur… Valeur sûre des éd Quai Voltaire. L’as-tu lu ?

    1. Non, j’ai deux livres de Richard Russo dans ma PAL (des éditions brochées des années 80) mais encore jamais lus pourtant c’est un auteur reconnu. Donc merci pour le rappel, je vais regarder ce dernier roman pour voir s’il me tenterait plus !

  4. Le nom me dit quelque chose. le hasard fait parfois faire de belles rencontres littéraires 🙂 merci pour la présentation de cet écrivain, manifestement à découvrir !

  5. jamais entendu parler de cette auteure, mais toutes les nouvelles que tu évoques me semblent très très attirantes ! je vais voir si je peux le trouver (en VO du coup )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>