Miscellanées

mars 17, 2017
Miscellanées
  1. Salon du livre à Paris

Juste pour vous confirmer ma présence au Salon du Livre le samedi 25 mars prochain.  Une journée qui commencera fort bien puisque je suis invitée à une rencontre avec l’auteur nigérian, Leye Adenle. Je suis ravie ! J’en ai profité pour ressortir son roman que j’avais beaucoup aimé l’an dernier et préparer quelques questions. J’avais oublié que mon chaton Marnie en avait profité pour mordiller joyeusement la couverture ! Tant pis …

Ensuite, j’ignore encore mon programme. Je pense me promener dans les allées au gré de mes humeur, j’ai quand même noté la venue de Louise Erdrich , Philip Meyer et d’Antonin Varenne (dont je viens de lire 2 romans)  ♥.

Et surtout j’espère croiser quelques ami(e)s blogueur(ses)s !! Pour arpenter les allées ensemble ou faire la pause café ou déjeuner ? ou même après. Cela serait sympa si on peut déjeuner ensemble ou prendre un café. Je reste à Paris le soir-même, je repars le lendemain matin. Faites-moi signe ! Le salon est grand…

J’arrive la veille mais je veux profiter de cet après-midi là pour aller .. oui, je sais – dans une ou deux librairies ! J’en ai déjà une en tête.

     2. Chimamanda Ngozi Adichie

Chimamanda Ngozi Adichie est une écrivaine nigériane. Elle est originaire d’Abba, dans l’État d’Anambra, mais a grandi dans la ville universitaire de Nsukka, où elle a fait sa scolarité. À l’âge de 19 ans, elle quitte le Nigeria pour les États-Unis où elle fait de brillantes études.

Son premier roman, « L’hibiscus pourpre » – dans ma PàL – a été sélectionné pour l’Orange Prize et pour le Booker Prize. « L’autre moitié du soleil » a reçu l’Orange Prize. Elle publie « Americanah «  en 2014, le parcours d’une jeune Nigériane partie étudier aux États-Unis, et qui sera confrontée au racisme et à la discrimination. Un roman qui m’avait beaucoup marqué à sa lecture.

Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.

J’ai acheté le Folio à 2 € et lu il y a plusieurs semaines « Nous sommes tous des féministes » suivi de la nouvelles « Les Marieuses ». J’ai beaucoup aimé ma lecture. L’auteure y aborde le sujet des droits des femmes avec lucidité et humour.

En lisant ce livre, j’ai découvert que la romancière avait donné une série de conférences dont l’une est disponible sur l’Appli TED. Il s’agit de la conférence « The danger of a single story « .

Cette application recense des milliers de conférences passionnantes, sur tous les thèmes inimaginables. TED est disponible sur iTunes (pour iPhone et iPad) mais aussi sur Android. J’en parle car je suis fan (comment se cultiver gratuitement).

Je viens d’aller vérifier, elle est bien sous-titrée en français et dure près de 19 minutes. Je vous invite vraiment à la regarder, son regard est si lucide et pertinent sur notre société, et la culture nigériane dans laquelle elle a grandi (une famille plutôt aisée avec des domestiques).  Pour ceux qui n’ont pas cette appli, vous pouvez la voir sur Youtube en entrant le titre de la conférence et la première vidéo de la liste des réponses à votre recherche propose les sous-titres en français.

Elle a également donné une conférence plus longue (30′) sur We all should be feminists en 2013. En entrant ce titre sur Y., vous la trouverez aussi (en anglais, c’est certain).

       3.  Mauves en noir

L’an dernier, un méchant virus m’avait empêché d’y aller mais cette année, je compte bien faire un tour au festival Mauves en noir qui se tiendra à côté de chez moi du 8 au 9 avril prochain.

Présentation en leurs mots : Mauves en Noir est le festival du roman noir et du polar organisé chaque année à Mauves-sur-Loire près de Nantes dans un cadre verdoyant et une ambiance conviviale – ce n’est pas le Quai du Polar à Lyon (l’an prochain?) mais il a le mérite d’être par chez moi et de tenir la route et cette année, Gallmeister y envoie l’un de ses troublions, Todd Robinson. J’ai aussi noté les noms de Patrick Dewdney, Ian Manook, Marin Ledun et Jeremy Fel (je veux lire son livre depuis si longtemps). Mais il y en a plus ! Bref, ce n’est pas sérieux après le Salon du Livre et mon craquage, mais comment voulez-vous faire ?

Voici le lien vers leur site : Festival Mauves sur Noir.

      4. Ménage de printemps

A propos de ce gros craquage de slip – à savoir plus de 45 livres achetés, j’avoue qu’ils attendaient sagement de rejoindre mes bibliothèques. Malheureusement, celles-ci étaient déjà pleines. Le soleil et les fleurs ayant pointé le bout de leur nez, il était donc temps, comme l’an dernier, de procéder à un ménage de printemps.

J’ai donc inspecté mes trois bibliothèques et devant chaque livre, la question à dix mille euros :  je te garde ou pas ? En sachant, qu’il y a en fait plusieurs sous-questions (je tutoie mes livres) :

  • Livre déjà lu :  fais-tu partie de mes coups de ♥ ? Aurais-je un jour envie de te relire ? Ta présence dans cette étagère est-elle indispensable ? Si oui, ton édition est-elle la plus belle ? Ou disons, si tu n’as pas bonne mine, puis-je me procurer une édition plus récente ou au contraire, j’adore ta couverture rétro ?
  • Livre non lu : tu as attends ton tour depuis combien de temps ? Pourquoi es-tu toujours là ? Vais-je un jour te lire ? Es-tu là parce que tu es un livre renommé et donc je me dis que je dois te lire ou au contraire es-tu un achat lié uniquement à la quatrième de couverture qui a pincé mon intérêt ?
  • Si tu es un classique, méfies-toi, je préfère les versions récentes (Folio) pour les classiques français, et je te retrouverai toujours, non ?

A l’issue de ces questions, une quarantaine de livres ont quitté mes étagères. De nouvelles vies les attendent. L’an dernier, ils étaient aux alentours de 110 mais c’était mon premier tri en six ans.

Et cela m’a permis du coup de dépoussiérer mes bibliothèques (et oui, cette maudite poussière se fourre partout) et de mettre au premier rang les livres à lire.  Un tri dans ma bibliothèque de livres anglophones m’a permis d’y intégrer tous les nouveaux et même d’avoir un peu de place en plus.

Bon, je parle un peu vite sur la place faite, vu que je viens de vous parler de deux salons du livre à venir et d’une ou deux librairies également…  Vous devez bien rigoler en me lisant 🙂

Enfin, comme l’an dernier, je pense donner la totalité à Emmaüs ou faire moitié-moitié pour donner l’autre à la Ressourcerie. J’avoue qu’en repiochant dans les 3 sacs hier, j’ai ressorti 7 livres – je sais c’est mal, mais je pense que ma mère pourrait aimer les lire et parmi ces romans, deux que je n’ai pas lus mais qui sait ?

23 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

23 commentaires

Jackie Brown mars 17, 2017 - 5:38

Tu as raison. La conférence de Chimamanda Ngozie Adichie (et accessoirement la musique de Kadialy Kouyate) est vraiment excellente. Cette femme est vraiment brillante.
En effet, ton commentaire sur la place faite m’a fait rire. 😉

Reply
Electra mars 17, 2017 - 6:31

Oui ! J’aime beaucoup cette femme. Ah oui je sais c’est un peu désespéré !

Reply
Fanny mars 17, 2017 - 8:51

Je crois que je vais regarder ce TED pendant ma pause de midi 🙂

Je te félicite pour ce grand nettoyage! Et je me pose exactement les mêmes questions pour mes livres!

Reply
Electra mars 17, 2017 - 9:08

Bien moi ça me fait du bien de faire ce tri ! Il y a des livres que je ne vais pas lire. Regarde le TED il est super !

Reply
keisha mars 17, 2017 - 8:57

J’ai aussi la même attitude vis à vis de mes livres (et Emmaus ou la bibli, hop!)(ou la Bourse aux livres)
Quant au salon de Paris, j’avais la même invitation, et je regrette, mais là non ça tombe sur un WE absolument blindé ici! Domage, j’aurais aimé rencontrer l’auteur (et les blogueurs!)
Chic pour louise Erdrich, elle était au festival America de 2014, donc là tu ne la rateras pas!

Reply
Electra mars 17, 2017 - 9:09

Oui ! Zut si tu n’es pas là mais je comprends ! Oui vive le tri

Reply
noukette mars 17, 2017 - 11:22

En pleine réflexion ici aussi avant le grand ménage de printemps dans mes bibliothèques… plus que nécessaire !

Reply
Electra mars 18, 2017 - 8:12

Oui ça fait du bien. J’ai tendance à acheter des livres parfois sans trop réfléchir. Je sais maintenant qu’il faut que je me concentre sur ceux qui me tentent énormément !

Reply
Eva mars 17, 2017 - 11:45

avec le prix France Télévisions je serai à l’inauguration le jeudi 23 (mais rapido car ensuite il y a l’enregistrement de LGL) mais je pensais y retourner le samedi ou le dimanche: du coup je pourrais venir le samedi puisque tu y es ce jour-là et comme ça on pourrait se voir (vu que ça avait été court au festival America!)

Reply
Electra mars 18, 2017 - 8:12

Oh super nouvelle ! Ta semaine va être géniale avec l’inauguration ça marche

Reply
Eva mars 18, 2017 - 12:48

oui la semaine va être très chargée au niveau littéraire : le jeudi délibérations du jury/inauguration du Salon/enregistrement de LGL, le samedi Bibliomaniacs et Salon, et le dimanche matin je suis invitée à un événement Stock pour la sortie du nouveau Sofi Oksanen!

Reply
Electra mars 18, 2017 - 12:50

Génial tu as pris des congés ??

Reply
athalie mars 19, 2017 - 4:14

Il faut faire gaffe avec Erdrich, Louise est une spécialiste des rendez vous manqués … Enfin, était, sans doute, du temps où elle était peu en forme. J’espère pour toi, et tous ceux et celles qui seront au salon (pas moi) qu’elle sera bien là !
Moi, quand je fais le tri, je mets dans une boite à lire qui est à côté de chez moi … Mais autrement, je rajoute des étagères ….

Reply
Electra mars 19, 2017 - 4:21

Tu as de la place alors chez toi ! Tant mieux. Moi non je n’ai pas de boîte à lire mais j’ai des solutions ! Pour Erdrich je ne suis pas fan donc pas grave Si elle nous fait faux bond. Meyer par contre j’avais adoré son livre. Et puis j’ai hâte de rencontrer l’auteur de Lagos Lady !

Reply
Nelfe mars 19, 2017 - 8:20

Ah non moi je ne suis pas encore prête pour un tri de bitliothèque. OK les bouquins touchent le plafond et il va falloir pousser les murs mais impossible pour me de me débarrasser d’une seule de ces pages ! 😉
Alors ce Salon du livre ?

Reply
Electra mars 19, 2017 - 8:24

quoi ce salon ? c’est la semaine prochaine ! sinon je suis épatée : tous les livres que je vois donc revenir d’Emmaüs et de brocantes, sans compter les achats, SP sont donc encore chez toi?????
oh … moi je ne peux pas, je dois toujours faire du tri, après je « respire mieux » !

Reply
Nelfe mars 28, 2017 - 12:43

Oui ils sont quasi tous chez nous ^^
On a la chance d’avoir une grande maison avec une pièce dédiée bibliothèque et un projet de méga bibliothèque à la place du grenier 😉
Pour le salon, laisse tomber, j’étais en avance d’une semaine. Retour vers le futur…

Reply
Electra mars 28, 2017 - 7:06

oui tu peux voyager dans le temps ! Oh la chance une pièce dédiée ! Je comprends mieux !

Reply
Hélène mars 20, 2017 - 9:14

Bon, finalement je ne pense pas y aller, ou au mieux ce sera vendredi dans l’aprem en coup de vent. désolée, ce sera à une autre occasion..

Reply
Jerome mars 20, 2017 - 12:17

Je serai à la même rencontre que toi samedi matin normalement (en gros si rien ne contrecarrer mes plans d’ici là…^^). Ravi à l’avance de t’y rencontrer 😉

Reply
Electra mars 20, 2017 - 12:31

Ah génial trop drôle de te voir en vrai !

Reply
La Rousse Bouquine mars 20, 2017 - 1:03

Chez moi le tri, c’est environ tous les trois mois, dès que je rentre chez mes parents ! A chaque fois j’y ramène de nouveaux livres et je vois la montagne de services de presse reçus en mon absence et je flippe un peu.
Seul problème : je n’ai pas d’Emmaüs ou d’asso du genre près de chez moi, donc je me retrouve toujours avec vingt millions de livres sur les bras, en attendant de les donner ou de les vendre un jour !

Et il faut VRAIMENT qu’on planifie un truc pour le salon du livre. Je suis déjà pas mal prise (la fille qui fait genre c’est une ministre) mais il faut qu’on trouve un moment pour prendre un café ou quoi !

Reply
Electra mars 20, 2017 - 1:48

Oh ma pauvre ! moi j’avoue que j’avais grand besoin de faire du tri (la première fois, l’an dernier) car je me sentais totalement envahie et je ne pouvais plus respirer (et l’idée que je ne pourrais jamais tout lire). Bon, tu as une solution de repli chez tes parents mais un jour.. sinon je sais que les médiathèques ou les biblis acceptent aussi les dons.
Pour le Salon du livre, oui – moi j’ai un rendez-vous le matin de 10h00 à je ne sais pas (je compte environ 1h30) mais après je suis dispo. Par contre, je n’y suis jamais allée donc un plan sera nécessaire ! sur FB on pourra communiquer via messenger

Reply

Saisissez votre commentaire