Le dernier lapon ∴ Olivier Truc

Il m’arrive d’avoir des obsessions comme de trouver le premier volet d’un autre roman, signé Åsa Larsson, Horreur boréale. En effet, je voyais un peu partout le second volet des aventures de son personnage principal mais je veux toujours lire le premier volet d’une série. Cette obsession étant liée à la série Jour Polaire diffusée sur Canal+. Un ressortissant français a été assassiné en Suède, en Laponie d’une manière très brutale et une jeune flic française est envoyée à Kiruna pour mener l’enquête. J’ai beaucoup aimé cette série et on m’a conseillé alors de lire Olivier Truc.  Encore un autre roman ! Rebelote, son troisième tome vient de sortir, je trouve le deuxième en Poche mais pas le premier ! En déplacement à Caen, je cherche sans succès. 

De retour à Nantes, je finis par trouver la librairie – une de mes librairies chouchous qui, non seulement possède le Dernier Lapon mais également Horreur boréale et qui propose (sacrilège) une autre lecture polaire : La loi des Sames de Lars Petterson. Me voilà bien embêtée ! J’hésite, je lis chaque quatrième de couverture et puis au final, j’embarque les trois !

J’ai choisi de lire Le Dernier Lapon suite à vos recommandations – me voilà de nouveau au delà du cercle arctique. Depuis quarante jours, la Laponie qui s’étend sur quatre pays (Suède, Norvège, Finlande et Russie) est plongée dans la nuit totale. Klemet, de la police des Rennes a du travail. Il accueille une nouvelle collègue qui arrive tout droit de Stockholm. Les policiers sont chargés de surveiller les déplacements des rennes. Ces animaux ne connaissent pas les frontières, politiques ou géographiques – ils se déplacent en fonction de leurs besoins, et en hiver, ils cherchent la nourriture. Et parfois se mélangent à d’autres troupeaux, provoquant la colère des éleveurs. L’un d’eux est retrouvé assassiné, Mattis a été tué et ses oreilles tranchées. Celles-ci sont déposées l’une après l’autre en plein centre-ville, à Kiruna – elles ont été marquées comme le marquage traditionnel des rennes mais aucun marquage ne correspond à ceux des éleveurs suspects.  La même nuit, le musée est victime d’un vol : un tambour de chaman a été dérobé.

Les tambours sont considérés comme des icônes en Laponie, c’est avec eux que les chamans communiquent entre les deux mondes, celui de la vie et celui des morts. C’est un explorateur français, très âgé, qui a souhaité faire don de ce tambour. Il faisait partie d’une exploration dans les années 40 pendant laquelle un géologue allemand a perdu la vie. Klemet et Nina, qui sont raillés par les policiers de la criminelle, savent que ces deux évènements sont liés. Mais comment faire ?

Olivier Truc vit depuis vingt ans en Suède et nous livre ici un roman policier passionnant, d’une part l’enquête qui fonctionne très bien, du début à la fin et puis la découverte de ce monde si éloigné du notre. La police des rennes, les éleveurs, le regard contemporain sur ces traditions ancestrales et leurs croyances, le monde des chamans.

J’ai vraiment été emballée. Je dois cependant avouer que je connaissais finalement pas mal de choses car la série Jour Polaire avait déjà pris soin de me faire découvrir les paysages magnifiques, la ville de Kiruna et surtout les croyances chamans. En fait, les deux vont parfaitement ensemble. Je peux dorénavant mettre des images sur ces lieux et puis j’ai hâte de retrouver Klemet et Nina !

Klemet est un peu gauche, à moitié Sami, il connaît bien les croyances, mais il a aussi travaillé à Stockholm – j’aime sa maladresse envers Nina et son côté très sérieux.  Je suis ravie de savoir que deux autres romans m’attendent.

Je voulais ajouter qu’après avoir lu ce livre et vu la série, on comprend que cette région (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco) ne connaît pas les frontières, ainsi si Kiruna est en Laponie suédoise, la deuxième ville Kautokeino est en Laponie norvégienne. Et les deux travaillent ensemble – les langues scandinaves (sauf le finnois, qui n’en est pas une) sont très proches.

La Laponie se dit Sápmi en same, Lappi en finnois, Sameland ou Lappland en suédois, c’est le pays des Samis. Dans la série, on entend leurs chants, les Joik. Je vous encourage donc à lire le roman et à voir la série. Moi, je vais lire les deux autres policiers car j’adore ces paysages enneigés, j’ai adoré la Finlande en hiver et j’ai dorénavant très envie d’y aller !

♥♥♥♥

 

Éditions Points, Policier, 2013, 570 pages

 

18 thoughts on “Le dernier lapon ∴ Olivier Truc

    1. Ah les suivants, c’est vrai qu’on perd souvent l’effet de la découverte du premier – j’ai lu quelque part que le deuxième avait un peu baissé mais le troisième ou le quatrième (?) était à nouveau bien. Bref, on verra bien !

  1. Je vois que tu as succombé à Olivier Truc, bienvenue au club. Si on considère la chronologie, je pense que Jour Polaire s’est largement inspiré de la série d’Olivier Truc !
    La Finlande d’accord mais en été ! J’ai accueillie une stagiaire finlandaise il y a déjà qq temps : elle était passionnée par notre pays et y revenait dès que possible !
    Voilà, je conseille comme toi toute cette littérature scandinave que je commence à bien connaître.

    1. Oui, je le pense aussi – ils ont lu Olivier Truc car je connaissais déjà après avoir vu la série les histoires de marquage des rennes, les chamans, les joïk 😉 mais ça reste très plaisant !
      Pour la Finlande, j’y suis allée en février et je préfère le froid aux moustiques ! chacun son plaisir !

    1. oh mon pauvre .. tellement allergique aux enquêtes qu’il en oublie qu’il peut voyager grâce à elles ! bon je te taquine .. moi je me lasse au contraire de ne lire que des romans !

  2. J’ai adoré ce livre! Je crois que l’écriture d’olivier truc y est pour beaucoup. Il a vraiment une capacité quasi filmique pour décrire les paysages et j’aime beaucoup aussi son regard sur la société. Je me suis beaucoup attachée aux personnages (klemet, nina, nils ante et changounette et surtout Aslak). Bref j’aime ces romans où finalement l’intrigue importe peu tant l’écriture et la magie des mots t’emportent. Je n’étais pas très branchée Scandinavie avant de lire ce livre mais je me suis rattrapée lol!

    1. Ravie de te voir aussi enthousiaste ! C’est vrai qu’il écrit bien et qu’on est plongé dans cette région européenne mais qui nous semble si éloignée ! J’ai hâte de retrouver certains personnages et je suis plutôt branchée Scandinavie donc mon intérêt ne fait que s’agrandir pour cette partie du globe 😉

    1. Merci ! J’aime ce genre même si je choisis mes lectures car il y a à l’intérieur de ce genre une bonne trentaine de sous-catégories 😉 En participant récemment à deux challenges « Polars », j’ai réalisé que certains ne me parlaient absolument pas – comme dans les romans. Certains policiers se concentrent uniquement sur l’enquête ou sur le personnage principal (le flic ou le criminel) quand d’autres aiment, comme Philip Kerr et sa trilogie, y mêler la grande histoire ou ici Truc, nous faire découvrir un peuple, une culture … 😉

  3. J’ai lu les deux premiers, pas encore le troisième, très belle série, j’aime beaucoup. Je viens de lire également La loi ses Sames, très différent, moins polar, plus centré sur les paysages, les relations familiales, les us et coutumes. c’est un roman lent, très lent très agréable à lire pour peu qu’on se laisse gagner par ce rythme.

    1. ah merci de ton retour sur La loi des Sames que j’ai aussi dans ma PàL
      Oui, je vais me procurer la suite – mais en ce moment, il fait aussi froid que là-bas, et je commence à rêver de chaud 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>