Festival America : let’s go !

Après des mois d’attente, me voilà enfin en route pour mon tout premier Festival America.

Comme certains d’entre vous le savent, ce pays a une place particulière dans mon cœur, puisque j’y ai habité (étudié et travaillé). Cela est lointain mais j’y suis retournée souvent depuis et si ce pays peut parfois encore me surprendre, il continue de me faire rêver, principalement via ses romanciers. Et moi qui aime un genre peu célébré par ici, j’entends la nouvelle, il est clair que les Américains sont des maitres dans ce domaine. Et avouons-le : la production annuelle de premiers romans est assez impressionnante, j’entends des premiers romans de qualité ! Citons Yaak Valley, Montana ou Les Maraudeurs, par exemple.

  ♣ Résultat : la place des romans américains tient une place très importante dans mon panthéon littéraire. La principale, soyez honnête – même si avec ce blog, et en vous lisant, j’ai pu partir à la conquête d’autres contrées et surtout redécouvrir la mienne 😉

Évidemment l’excitation est à son comble ! J’espère être sur place aux environs de 15h vendredi après-midi – le temps de découvrir le salon du livre (jusqu’à sa fermeture à 19h) et rencontrer quelques auteurs et surtout faire quelques achats, voici mes repérages (il va falloir faire un choix drastique) :

Puis, en soirée, après avoir mangé un sandwich en vitesse, j’assisterai à l’hommage rendu à Jim Harrison.

La journée du samedi sera plus rythmée avec quelques débats à la clé. J’avoue que j’aurais donné cher pour avoir le don d’ubiquité ce jour-là, tant les débats sont nombreux et intéressants ! Mais un choix s’impose et j’ai du prendre quelques décisions difficiles. C’est d’ailleurs amusant, en lisant par exemple, l’article d’Eva, de voir quels auteurs elle espère rencontrer qui ne sont pas les mêmes que moi !

Pour ma part, sans trop de mystères, j’assisterai à celui intitulé Indian Country avec Joseph Boyden, Gyasi Ross et David Treuer. Rien que ça ! Celui-ci est ma priorité number one.

Les méchants organisateurs ont mis face à face F.S Fitzgerald et Into the wild ou Père & Fils et La nouvelle, un genre américain … à l’heure où j’écris ces mots, je n’ai pas encore décidé … Et que dire de la scène consacrée aux romanciers du Sud des États-Unis ? Keisha m’a dit qu’on pouvait facilement se déplacer entre les lieux et donc ne pas assister en entier à chaque débat (si on veut s’éclipser discrètement). A voir donc !

Et mon autre défi sera de rencontrer certains d’entre vous ce fameux jour ! Si mes oreilles sont en forme (car parfois elles disent non), je vais sans doute porter des boucles d’oreilles Navajo ou Paiute ou Blackfeet – bref indiennes ! Cela serra mon signe de ralliement.

Je pense que mes pieds seront bien douloureux à la fin de ces deux journées. Je reprends le train le dimanche matin pour la cité des Ducs, avec j’espère plein d’images dans la tête !

Et je compte bien évidemment consacrer un billet à ce Festival à mon retour et le commenter en direct sur les réseaux sociaux dont je dispose (Instagram et Twitter).

festival america

 

25 thoughts on “Festival America : let’s go !

  1. Voilà un beau programme, et tu as tout compris : ubiquité, what?
    Pas vu le billet d’Eva?
    Je constate qu’on sera pas mal à y aller, on va essayer d’au moins se dire coucou. Kattylou par exemple. Hélène vient le vendredi, mais je l’ai rencontrée vendredi dernier, on a pris du temps, c’était chouette.
    J’ai noté le RV 16h 17 h avec Le bûcher des vanités, hélas en même temps que les Indiens, mais comme ils durent plus longtemps (il y a un film?) je pourrai peut être m’y caser après…
    Into the wild, tu parles! Avec mon O’ brien chouchou!
    Je note les boucles d’oreilles… Bonne idée.

    1. Tu n’as pas vu le billet d’Eva, elle en a fait un il y a une semaine. Je dois voir Hélène vendredi – et toi samedi ! Je serai au débat sur la question indienne – après j’ai noté plusieurs autres conférences, donne-moi les tiennes (si tu décides entre temps) et sinon on peut se retrouver samedi matin (et aller s’acheter un sandwich ensemble)
      Into the Wild .. oui O’Brien, Boyden, Trauer .. mal à croire qu’ils seront bien là en chair et en os !
      toujours pas réussi à voir si on peut apporter ses propres livres ?
      pour les boucles d’oreille, j’espère que mes oreilles les accepteront – sinon je suis la brune à la frange !

  2. Je suis de l’ancien temps, moi il me faut du papier pour bien gérer les choix… J’ai pour l’instant Backderf de 12 à 13 (j’ai lu ses deux romans graphiques, c’est trash) et Bucher des vanités de 16 à 17 (because de la pava et sandrine brugot maillard en animatrice-alias tête de lecture, tu le sais?), puis indian country vers 17 h, et peut être into the wild de 18 à 19. Oh mais j’ai un gros trou entre 13 et 16!!! Accepte toutes propositions (y compris une pause) N’oublions pas les bouquins et auteurs sous la tente, et les rencontres informelles.
    Pour les bouquins, je ne sais pas. J’en apporte deux, mais pour les donner!!!

  3. Okay ! alors moi :
    – samedi : 15h à 16h – en route vers l’ouest (P.HELLER et SMITH HENDERSON) ou mythologies américaines (LAIRD HUNT et GLENN TAYLOR)
    – samedi : 16h à 18h30 – Indian Country OBLIGATOIRE
    – et après la fin d’Into the Wild ?
    sinon à 12h (jusquà 13h) – écrivains d’Amérique car encore Treuer mais j’hésite …
    donc pareil gros trou entre 13h et 16h !!! et le matin je serai au salon à trainer mes guêtres ..
    et la pause sera la bienvenue je pense 😉 On pourrait retrouver d’autres blogueurs dans ces eaux-là ?

    1. Merci ma belle ! oui – je vais emporter ma batterie de secours pour mon iPhone !!!
      et je rentre dimanche midi pour livrer un billet tout chaud lundi matin !

  4. Eh bien, Electra, je ne suis pas aussi passionnée que toi par ce pays, mais j’apprécie parfois sa littérature et je trouve ce genre de manifestation tout à fait réjouissant ! Et je crois que ce sera aussi l’occasion de nous rencontrer 😉 Pour le coup, je trouve cela très exaltant de rencontrer des personnes avec qui j’ai des échanges et des affinités… A très bientôt, donc.

  5. Pour ceux et celles qui seraient proches de Lausanne (Oron), un petit frère du festival français, « L’Amérique à Oron » qui accueille Joseph Boyden, Pete Fromm, David James Poissant, Peter Heller, Dan O’Brien, Tom Cooper.
    Je m’aperçois que çà manque de filles !!!
    Info à toutes fins utiles…
    Bon festival à tous, en attente des supers commentaires…

  6. A priori vous avez un trou samedi après midi je vous propose que l’on se retrouve dans ou devant la tente 13H30 OU 14H ça vous va ?? et J’ai laissé un message sur ton FB je vais voir comment contacter Keisha et Delphine Olympe . J’ai hâte d’être à demain ..

  7. Bon, je suis un peu à la ramasse, puisque je suis ça sur insta, mais profite bien de ce weekend !
    J’espère que tu feras de jolies rencontres – avec les auteurs, les blogueurs, toussa. Tu participeras à de jolis débat (into the wild ♥), et que tu rameneras pleiiiiiiiiiiiiiiiin de livres !
    Bref! Profite, des bisous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>