The Uncommon Reader

La faute à ces satanés Corgis ! C’est parce qu’ils ont oser s’aventurer un peu trop loin sur les terres de Buckingham Palace, que la Reine a découvert l’existence du bibliobus de la ville de Westminster. La Reine n’a jamais eu, ni pris le temps, de s’adonner à la lecture – le plaisir étant secondaire face à ses obligations de monarque. Mais l’envie est là et la Reine ose emprunter un livre ..  Surprise, elle découvre avec joie le plaisir de lire, bien que tardivement dans sa vie. Très vite, la Reine ne vit plus, ne respire plus que pour la joie de lire un livre. Ils sont partout autour d’elle. Il faut dire qu’il y a tant de livres à lire !

The uncommon readerMais cette lectrice peu commune est source de soucis pour son secrétaire particulier et l’ensemble de ses employés. Ils comprennent mal cet enthousiasme délirant pour les livres et trouvent même cette lubie dangereuse…

Alan Bennett avait raconté cette histoire à l’antenne de la BBC avant d’en faire un livre.

Une lecture amusante pour moi ! Alan Bennett est une figure de la culture anglaise, auteur de pièces de théâtre et romancier, il se lance dans une comédie légère et pimpante sur la soudaine lubie de la Reine d’Angleterre pour les livres. Ceux qui aiment l’humour anglais seront ravis.

Je l’ai lu très rapidement, le sourire aux lèvres, le style est léger et plein d’allégresse. Les scènes sont parfois cocasses et je me suis pris au jeu de savoir où cette nouvelle passion (et seule passion) allait mener la Reine. Son premier acte surprenant est de promouvoir Norman, un jeune employé de cuisine, comme assistant « livres ». Elle l’avait rencontré lors sa découverte du bibliobus. Bien entendu, ça va faire jaser et le secrétaire devra réfléchir à un moyen d’éliminer le pauvre Norman…

Pour ceux qui aiment les livres, sachez que ce sont Ivy Compton-Burnett, Nancy Mitford, Ackerley mais encore Genet et Proust qui viennent combler la Reine (Proust se fera sur la durée d’un été).

Une lecture acidulée et printanière pour moi dans le cadre du challenge du Mois Anglais.

♣♣

Éditions Profile Books, 128 pages, 2008

le mois anglais

13 thoughts on “The Uncommon Reader

  1. C’est le premier et le dernier roman d’Alan Bennett lu. La prémisse m’intriguait. C’était court et ça a fait la job. Mais l’humour anglais et moi, on fait plus ou moins bon ménage…
    Magnifique photo!

    1. L’histoire m’a plue et j’ai bien rigolé mais comme toi je ne suis pas une fan absolue de l’humour anglais – ou du moins il commence à dater ! en ce moment, ils nous font beaucoup moins rire mais celui-ci est drôle et j’aurais aimé l’entendre à la radio 🙂

  2. Je ne connaissais pas du tout, mais merci pour la découverte !
    (et encore un fois pour la photo, parce que même si j’aime pas trop les chiens, les corgis c’est trop mignon)

    1. De rien ! Moi je le connaissais de nom (une star en Angleterre) mais je ne l’avais jamais lu et celui-ci est très drôle
      et pour la photo, oui j’ai totalement craqué en voyant les deux chiens ! ils ont trop mimis

  3. J’ai beaucoup aimé ce livre léger et sympathique qui nous fait imaginer une reine très accessible et nous donne de nombreuses idées de lecture. Malheureusement je n’ai jamais retrouvé le même plaisir avec Alan Bennett depuis. Aujourd’hui je parle aussi de la reine 🙂

    1. oui – c’est mon premier challenge anglais et j’ai aussi un autre programme de lecture, donc je comprends ! l’année prochaine 🙂

  4. Je l’ai lu il y a quelques temps, j’ai bien rigolé! Il faut dire que l’humour anglais, je suis toujours preneuse! Seul déception, j’aurais aimé que la Reine détaille un peu plus ses lectures, car dans bien des cas les auteurs m’étaient inconnus!

    Je découvre ton blogue grâce au Mois anglais, j’aime beaucoup!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>