O’Boys (T1, T2 et T3)

mars 11, 2016
O’Boys (T1, T2 et T3)

 

OBoys_01le sang du MissisippiJ’avoue que j’ai un peu lâché la bande-dessinée ces derniers temps. Sans doute étais-je trop proche de l’overdose et puis surtout, j’ai réduit mon taux de fréquentation des bibliothèques afin de rester sage et de m’en tenir à mon programme hivernal. C’est en allant chercher un livre (je m’autorise deux lectures hors PàL) que j’ai quand même fait un détour par le rayon BD. Là, j’ai eu l’idée de chercher des séries. J’en ai trouvé plusieurs, mais toujours incomplètes (souvent le numéro du milieu de la série). J’ai finalement réussi à dénicher celle-ci, O’Boys, composée de trois volumes.

Les dessins m’ont plu, l’Amérique des années 30 aussi. Me voilà embarquée dans le Sud du pays, en compagnie d’un jeune garçon, prénommé Huck. Celui-ci grandit auprès de son frère ainé, Tom, seule lumière dans cette vie où la violence, celle du père, n’est jamais loin. Huck et son frère vivent de petits larcins, leur mère est décédée et le père rentre souvent saoul à la maison, prêt à faire passer un sale quart d’heure à ses fils si ces derniers n’ont pas ramené de quoi manger ou boire ce jour-là.  Mais un jour, la vie de Huck bascule. Son frère ainé doit fuir avec une jeune fille (déguisée en garçon) sur une barque. Malheureusement, celle-ci coule et Tom disparait dans les eaux profondes du Mississippi. Huck désemparé va être confié à une famille de propriétaires aisée (éleveurs de coton) après que le shérif ait chassé son père. Huck n’arrive pas à s’habituer à cette nouvelle vie, l’école, les vêtements trop serrés. Il préfère la compagnie des domestiques ou celles des travailleurs noirs. Même si l’esclavage a pris fin, la vie n’a pas trop changé dans le Sud. La ségrégation est bien présente.

chris.-boygifHucky va croiser la route de Charley, un jeune noir musicien, qui rêve de gloire et les deux jeunes vont fuir leur morne vie. Hucky son père violent et alcoolique, Charley pour se lancer dans une carrière de musicien de jazz. Ce dernier ignore qu’il est également recherché pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Les deux hommes décident de fuir vers la Californie. La Dépression fait rage et ils retrouvent bientôt sur leur route des milliers de gens qui fuient la pauvreté, mais aussi ces célèbres hobos, ces clochards voyageurs. Charley va vendre son âme au Diable pour devenir célèbre et Huck aura bien du mal à le protéger.

Forcément, cette histoire vous aura parlé – à moi, oui, très vite ! Les auteurs se sont librement inspirés de l’oeuvre de Mark Twain – avec la Dépression, on pense aussi à Steinbeck.  Leurs aventures vont les séparer, mais Huck qui sait Charley en grand danger va tout faire pour le retrouver. Il retrouvera sur son chemin Suzy, l’amie de son frère. La musique, l’atmosphère, Memphis et puis ce pacte avec le Diable… Ce périple se transforme en un apprentissage de la vie pour Huck qui va devoir grandir plus vite et comprendre que son avenir n’est pas en Californie mais dans le Sud.

J’ai enchainé les trois tomes, je me suis vraiment attachée à Huck, moins à Charley Williams, alias « Lucius No fingers », l’as de la guitare parti en quête de gloire dans les bars louches de Memphis. Mais je retiens un bon scénario et un dessin magnifique. Celui-ci est signé de Steve Cuzor, les couleurs de Meephe Versaevel et le scénario est signé de la patte de Philippe Thirault.

J’ignore si un autre cycle est sorti mais si vous aimez cette Amérique-là et les histoires d’amitié improbables, foncez !

 

o-boys-bd-volume-1 o-boys 02

[highlight color= »color here »]Éditions Dargaud, Volumes 1, 2 et 3[/highlight]

5 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

keisha mars 11, 2016 - 9:14

Mais je ne connais pas du tout!
Sinon sache pour ta gouverne, qu’en matière de pAL et d’emprunts bibli, ‘la bD ça ne compte pas’, c’est vite lu en général, ne pas s’en priver!

Reply
Electra mars 11, 2016 - 10:14

Merci Keisha ! Oui, enfin je distingue romans graphiques et BD. J’ai vraiment eu l’impression de faire une overdose. Mais là, ça va mieux.

Reply
Electra mars 11, 2016 - 5:57

Je pense que tu aimerais bien !
Merci ! Le problème c’est justement qu’on les lit vite et qu’on doit retourner à la bibli… le lieu où se trouvent plein de LIVRES .. bref la tentation .. Or je ne veux pas emprunter de livres, mais lire ceux de ma PàL 😉

Reply
jerome mars 11, 2016 - 5:51

J’ai adoré les trois tomes, le dessin est parfait pour cette ambiance et cette époque.

Reply
Electra mars 11, 2016 - 6:00

Je me demande comment tu fais pour lire autant de BD …. Tu me surprends toujours. Oui, le dessin était agréable, la bouille de Huck. Même si, je dois avouer, il me faisait penser plus à Tom Sawyer 😉

Reply

Saisissez votre commentaire