Petit Les Ogres-Dieux

décembre 15, 2015
Petit Les Ogres-Dieux

Une très jolie histoire que celle de Petit. Vous voilà emporté(e) dans le monde des Ogres-Dieux et quelle épopée ! Hubert a signé ici une très très belle histoire et s’est offert une mise en scène magnifique signée Bertrand Gatignal.

Petit est né minuscule – plus grand que les esclaves humains, il reste cependant tout petit et est immédiatement rejeté par son père, le Roi Gabaal qui le condamne à mort. Hemione qui lui déjà donné 3 fils (des triplés stupides de taille moyenne) est désespérée. Elle prétend l’avoir mangé, car les Ogres mangent les humains mais en cachette elle le confie à sa tante, Desdée, une géante gentille  écartée du pouvoir par sa famille. Petit grandit vite et adore partir à l’aventure – confiné dans une partie du palais, son esprit aventurier va le pousser à aller là où il n’a pas droit et retrouver sa mère.

IMG_1436

Il rencontrera la jolie Sala, une jeune humaine qui va le surnommer Chêne mais leur histoire d’amour est condamnée. En effet, même si Petit ressemble en tout point à un être humain, il est de lignée royale et doit manger les hommes. Il découvre alors l’histoire de cette étrange dynastie dont il est issu…

IMG_1437Il y a fort fort longtemps, quelque part sur Terre, naissait le premier Roi-Dieu, immense. Celui-ci vécut fort longtemps, des centaines d’années, et pour conserver sa jeunesse et sa force il entreprit de manger les humains quand ils ne les utilisaient pas comme esclaves. Il créa alors la Ferme, annexée au Palais où l’on produit de la chair humaine en quantité.  Ses épouses mourraient les unes après les autres en enfantant des enfants encore plus gros que leurs parents. Les siècles passent lorsqu’Ofrodie, épouse d’Arrabaal, petit-fils du Roi-Dieu met au monde 3 enfants Ogres : Coor, le père de Gabaal, Desdée et Elia, le futur Roi-Philanthrope. Les Ogres sont inquiets : leurs enfants s’affaiblissent, ils naissent moins gros et vivent moins longtemps….

Suivez les aventures de Coor, surnommé l’explorateur qui délaisse son épouse et son fils Gabaal pour partir à la recherche de leurs ancêtres, les Fondateurs. Et l’épopée de Desdée qui s’enfuit du palais et connait un destin tragique, en jetant l’opprobre sur sa famille jusqu’à ce que son frère Gab mène une expédition punitive pour la retrouver et l’enfermer au palais. Et le destin d’Elia, devenu roi sous le nom d’Eliabaal et surnommé le Roi-Philanthrope mais il sera renversé par son neveu….  Et enfin la venue au monde de Petit va venir bouleverser ce fragile équilibre ..

IMG_1435

Que dire ? Une mise en scène soignée et sublime ! Quel plaisir de tenir entre ses mains ce magnifique ouvrage – les dessins sont sublimes. Hubert a divisé le livre en plusieurs parties où il raconte tour à tour les destins du premier Roi, de Desdée, de Coor, d’Eliabaal et l’arrivée de Petit. Je suis tombée littéralement sous le charme de cet ouvrage – de cette histoire d’Ogres-Dieux.  Une vraie pépite. Un livre magnifique à se procurer de toute urgence !

IMG_1434

Je ne résiste donc pas à vous glisser ici plusieurs planches et à vous inciter à vous procurer de toute urgence cet ouvrage. Parfait cadeau pour Noël.

Ce livre m’a été envoyé dans le cadre du challenge Prix BD Cézam 2016 et il emporte haut la main mon vote (il me reste encore 7 ouvrages à lire).

♥♥♥

Éditions Soleil – collection Métamorphoses – 174 pages

 

 

 

8 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

8 commentaires

Mélo décembre 15, 2015 - 9:06

Prix BD Cezam ?
Je ne sais pas si ça me plairait mais tu sais faire passer ton enthousiasme !

Reply
Electra décembre 15, 2015 - 9:30

Il y a pas mal de lecture. Un de mes amis n’a pas trop accroché alors que pour moi ce fut tout l’inverse, la qualité des dessins et l’histoire … tout y est !
Un prix organisé par Cezam, via mon comité d’entreprise 😉

Reply
Jerome décembre 15, 2015 - 12:52

Un énorme coup de cœur pour moi aussi. Il aborde des thématiques tellement riches cet album !
(http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2015/03/les-ogres-dieux-t1-petit-hubert-et.html)

Reply
Electra décembre 15, 2015 - 5:06

Oui et c’est un superbe objet !
Je ne comprends pas comment on peut lui résister 😉

Reply
Océane décembre 15, 2015 - 10:39

Ah celle ci me plait bien ! (je dis toujours que je ne suis pas très fana de BD… mais là, j’accroche ! le trait, le sujet, tout me plait !)
Je crois que je vais arrêter de faire ma tête de mule et me remettre sérieusement à choisir et lire de la BD !

Reply
Electra décembre 15, 2015 - 11:03

Oui, je pense qu’il est « classe », il peut toucher un public plus large et peut décontenancer certains fans de BD par les nombreux textes, mais le dessin, l’histoire, le détail, tout est ciselé et puis ça peut plaire aussi aux enfants !
La BD t’attend – les romans graphiques sont une véritable pépite , crois-moi 😉

Reply
Miscellanées – Tombée du ciel janvier 19, 2016 - 9:57

[…] des pépites (Un après-midi d’automne, Acquanera ou Kokoro) et des bande-dessinées comme Petit, les Ogres-Dieux.   Décision : je n’insisterai pas si le livre ne me plaît […]

Reply
Une pause BD, ça vous tente ? – Tombée du ciel août 25, 2017 - 12:01

[…] découvrir l’œuvre graphique de Hubert à travers le premier roman graphique, intitulé  » Les Ogres-Dieux : Petit « . Je vous invite à lire mon billet. Sachez que j’avais totalement été séduite par le […]

Reply

Saisissez votre commentaire