Miscellanées

  1. Le carnet livres de Moleskine (Moleskine’s book journal)

Mon blog me sert principalement de journal pour écrire sur tous mes coups de coeur livresques. Je trimballe toujours des petits carnets de note (cf. plus bas) pour noter des titres de livres, des noms d’auteurs, s’ils sont ou pas à la BM, mais je ne garde rien en ce qui concerne les lectures en elles-même. Or je trouvais ça dommage. J’ai choisi le carnet livres de Moleskine en le voyant à la maison de la presse (toujours la même, ils se font devenus millionnaires grâce à moi).

Book journal MoleskineLe carnet livres a ses détracteurs et ses défauts, comme le fait justement remarquer un internaute sur un site de commande en lignes où j’aime aller chiner les avis. Ainsi, l’ordre est alphabétique – et il est souvent proposé d’entrer nos lectures par titre de livres, or en si vous tenez une PàL ou une LàL sur votre blog par ordre alphabétique, vous remarquerez vite que le nombre de romans commençant par la lettre « L » frise le ridicule ! Or ici chaque lettre a le même nombre de pages dédié. Un internaute s’en plaignait. Moleskine a eu la bonne idée d’ajouter en fin toute une série de pages de notes libres de toutes lettres, vous pouvez donc y ajouter tous les « L » .. Moi, j’ai choisi de classer mes lectures par nom d’auteur.  J’ai aussi une page « Auteurs » sur mon blog, certaines lettres sont forcément plus représentées mais pas dans la même démesure.

Puis, vu le prix de ce carnet (une vingtaine d’euros), j’ai décidé d’y noter uniquement mes lectures Coup de coeur. Je note mes billets avec des petits ♥ et seuls les livres ayant remporté au minimum ♥♥♥ y ont droit !

Moleskine for books

J’avais oublié qu’à la fin, Moleskine propose plein de petits stickers (dans une pochette à l’intérieur du carnet) – donc vous allez peut-être trouvé ma photographie bien terne ! Moleskine n’a pas prévu d’endroit pour noter le nombre de pages, je l’ajoute – par contre, il a prévu tout le reste (date de lecture, année, maison d’éditions, langue originale, langue lue, citations, etc.).

Moi je l’ai adapté à ma sauce ! Et merci de me pardonner pour mon écriture 😉

     2.  Midori, Field Notes & Bains

Tous les amoureux de carnets connaissent les fameux carnets Midori – qui sont composés d’une couverture en cuir, et de carnets (inserts) quadrillés, blancs, à pois, etc. que l’on tient avec un système d’élastique en cuir.

J’ai commandé le mien sur un site en ligne célèbre (vu le prix je préférais) mais j’ai choisi des vendeurs sur Etsy pour le compléter (il est fourni avec un carnet et une pochette). J’ai commandé une jolie pochette en tissu, d’autres carnets et une pochette transparente pour y glisser divers documents (dont des timbres). J’ai adoré recevoir tous ces plis de Chine ou du Japon, les enveloppes sont décorées, des petits mots de remerciement sont glissés à l’intérieur avec des sachets de thé (que j’offre vu que je n’aime pas ça…). Si vous êtes intéressées et souhaitez connaître leurs noms, je peux vous les indiquer.

Mon carnet va me servir pour y noter tous les livres qui me font envie et puis surtout lors de mes déplacements pour rédiger mes futurs billets. Enfin, pour y dessiner (j’ai commandé un carnet à dessin) et y noter des poèmes, des paroles de chanson que j’aime beaucoup dont certains en russe ou en anglais qu’il me faut relire pour ne pas oublier 😉

Enfin, à côté une photo de mes petits carnets Field Notes que j’ai découvert de l’autre côté de l’Atlantique et que j’avais oublié. Mais j’ai trouvé un site français spécialisé en produits américains qui les vend. On peut les commander sur le site de la marque mais le prix de la livraison fait que le prix en revient au même. Le site français, appelé Le Comptoir Américain, est sécurisé et surtout hyper rapide, aussi je me permets d’en faire la publicité. Je n’ai rien reçu de leur part en échange, mais je suis preneuse, haha !

Mon carnet Field Notes est celui qui se trouve toujours sur moi, dans mon sac, et les trois-quart des notations sont des titres de livres, chinés chez vous et ailleurs ! Je note aussi les livres en fonction de leur lieu (mon réseau BM compte 3 médiathèques et 8 bibliothèques) et d’autres trucs… Je les remplis vite. Les stylos de la même marque ont l’avantage d’être très abordable et surtout ultra léger. Enfin, les deux sont à l’origine pour être utilisés à l’extérieur donc (je n’ai pas testé) ils sont assez résistant !

Je ne l’ai pas commandé celui-là, mais avouez que ça fait envie ? Bon à part que le bain n’est pas du tout développement durable, mais sachez que j’ai une baignoire, que je ne pense jamais à utiliser en tant que telle (mais je me douche tous les jours hein, mauvaises langues !) et qu’en voyant ça, j’ai eu presqu’envie de revenir sur mes principes !

Bathroom reading

3. Dans ma boîte aux lettres ….

Pas uniquement des plis du Japon (mon facteur doit se poser des questions), mais également un superbe cadeau reçu de la part d’un fameux blogueur, qui publie des billets coquins le mardi, adore la bande-dessinée et les personnages de loser 😉 Il avait organisé un concours pour fêter l’anniversaire de son blog. J’ignore si je peux montrer son cadeau (énorme!!!) mais je tenais à lui dire de nouveau un grand merci ♥ Auquel j’ajoute le livre offert par une amie qui part vivre en Guadeloupe (oui, la malheureuse…), elle m’avait déjà offert plusieurs livres en juillet et là, elle m’offre sa dernière lecture Léon L’Africain d’Amin Maalouf (auteur que j’ai hâte de découvrir).

Enfin, croyez-le ou non, mais dans mon dernier billet Craquage de slip, je vous racontais comment j’avais vidé les rayons lors de la bourse aux livres organisée à mon travail. Ayant une tendinite (en bonne voie de guérison), j’avais organisé le rapatriement en plusieurs fois. Et vendredi dernier, j’ai découvert au fond d’un placard 4 autres livres oubliés !

La montagne en sucre de Wallace Stegner – un auteur qu’il me tarde de découvrir, ici 985 pages  qui apparemment vous happent littéralement . La « montagne en sucre », c’est le rêve américain, et Bo Mason aimerait bien y croquer. Il sait que là-bas, toujours plus à l’Ouest, des trésors cachés n’attendent que lui… Des trésors qui ressemblent fort à des mirages: on est en 1905, le temps des pionniers est révolu. Du saloon clandestin à la mine d’or, en passant par le trafic de whisky, Bo s’égare passionnément dans les mythes du passé…

Quatre saisons à Mohawk  de Richard Russo – Editions Quai Voltaire (ça date…) Vous connaissez ? Pas moi, mais j’ai lu la quatrième et la critique du SF Chronicle « tout sonne juste dans ce roman. Un véritable bijou » a fini de me persuader. L’éditeur citait son autre roman, le plus célèbre, récompensé du Prix Pulitzer en 2002 et c’est lors de ma deuxième visite que je l’ai déniché !

Le déclin de l’empire Whiting de Richard Russo donc – même éditeur. Voici la présentation : L’action se déroule dans une petite ville peuplée des petites gens. À Empire Falls dans le Maine, les héros ne courent pas les rues. La quarantaine passée, on trouve en revanche un grand nombre de cœurs solitaires et de destins brisés. Miles Roby tient comme il peut un snack-bar alors que l’usine et la fabrique voisines ont fermé. Il vient de divorcer de Janine, une fondue de la gymnastique aérobic. Pas facile de refaire sa vie quand on se rend compte que la saveur de celle-ci se teinte d’un goût fortement amer. Miles balance entre l’espoir minime qu’il va se passer quelque chose et la certitude morose qu’il ne se passera rien. Pourtant les ennuis qui peuplent le vide de l’existence ne manquent pas : un père malade, une fille trop jolie et trop précoce, une ancienne amoureuse fortunée qui réapparaît, des démêlées sans fin avec des amis enfermés eux aussi dans leurs problèmes.
Le Déclin de l’Empire Whiting met bout à bout des scènes de l’existence de la middle class américaine. Comme Richard Russo a un talent fou pour raconter ces non-événements sans se départir d’un humour jovial et d’une ironie bienveillante, cela donne un grand roman récompensé à juste titre par le prix Pulitzer 2002.

Une femme : biographie de Camille Claudel d’Anne Delbée aux Presses de la Renaissance.

Camille_ClaudelJe lis peu de biographies, enfin essentiellement autour des personnes qui me fascinent (j’ai prévu d’en parler en 2016) et s’il y a une femme française dont la vie tragique m’a fascinée, c’est bien Camille Claudel. Je n’ai donc pas résisté et je ne le regrette pas. Comme pour les Russo, ce livre est depuis sorti en Poche et je découvre qu’il a obtenu le Prix des Lectrices d’Elle en 1983 !

Pour la première fois, un livre nous révèle la vie extraordinaire de Camille Claudel. A la fin du siècle dernier, une jeune fille de dix-sept ans qui veut être sculpteur, c’est inconcevable, voire scandaleux. Or Camille se lance dans l’aventure à corps perdu. Jusqu’au jour de 1883 où elle rencontre Auguste Rodin. Le Maître accepte de la prendre comme élève ; bientôt il deviendra son amant. Suivent quinze années d’une liaison passionnée et orageuse d’où Camille sortira épuisée, vaincue… Elle mourra en 1943 à l’asile de Montdevergues, après un terrible internement qui aura duré trente ans, laissant au jugement de la postérité une oeuvre considérable, d’une rare puissance et d’une originalité visionnaire.

  4. Et sous votre sapin ?

pile-of-books-001Je n’avais pas prévu d’écrire sur Noël mais c’est le commentaire de ma tendre et chère Quai des Proses qui m’a fait sourire et penser à cela.  Le livre est le cadeau le plus offert à Noël – un de mes collègues est d’ailleurs revenu avec sous le bras La petite femelle, chaudement recommandé par le libraire « comme le livre de l’année qui plaira à toute femme ». Bon, je passe sur le commentaire légèrement sexiste de ce libraire, mais il me rassure un peu en n’ayant pas indiqué un livre de recettes de cuisine et en ayant choisi au final un bon roman (Eva ?).

Mais pour nous, les bookworm, les amoureux des livres, les bibliovores – nous offrir des livres est évident mais fortement compliqué ! Le risque de se retrouver avec un livre en double est grand (ça m’est déjà arrivé …), la solution est donc évidente : la fameuse liste. Obligatoire chez moi, ordre de ma mère qui me dit que c’est impossible, vu le nombre de livres que je possède et que je lis de savoir quoi m’offrir ….  Elle sert donc à toute ma famille, le choix est toujours difficile mais aussi très excitant !

J’imagine qu’on a tous la même tête un peu débile lorsqu’on voit un paquet cadeau dont la forme vous rappelle fortement un livre et en déchirant le papier, quand on tente de deviner le titre ou l’auteur ! Et la joie ensuite en découvrant le fameux livre 😉

Quai des Proses disait aujourd’hui qu’elle espérait trouver sous son sapin le roman de Benjamin Wood mais que si, par hasard, le choix du Père Noël s’était porté sur d’autres romans, elle filerait dès vendredi l’acheter en librairie ! Pour ma part, j’ai failli à plusieurs reprises acheter des livres qui figurent sur ma liste .. Le Père Noël ne va pas pouvoir me les offrir tous donc il est fort probable que je pousse aussi la porte d’une librairie ces prochains jours !

Into the wild

J’ai d’ailleurs craqué cette semaine avec ces trois livres, après avoir vu et beaucoup aimé le film Wild, adapté du roman de Cheryl Strayed. Chinouk parle souvent de ce livre (et du film) comme une oeuvre forte. J’ai ajouté dans ma corbeille Into the wild : je connais l’histoire, vu le film, j’adore la bande originale signée Eddie Vedder mais je n’avais jamais lu le livre (Quai des Proses pourra m’en parler). Je les ai achetés en anglais car j’ai vu les films en vo et ce sont « leurs mots » en quelque sorte. Enfin, j’y ai glissé Thoreau parce que Thoreau quoi… (et puis depuis je me dis qu’en fait, je l’ai déjà… mais chut!).

Puisque le sujet de ce billet s’y prête, je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes en espérant que sous votre sapin de Noël vous puissiez y trouver quelques livres et s’il vous plait, partagez vos cadeaux avec vos amis blogueurs (moiiiiiii) à votre retour de vacances !

 

22 thoughts on “Miscellanées

  1. Vilaine tentatrice… En plus de me tenter pour les livres, v’la que tu en rajoutes pour les carnets?! JE VEUX un Moleskine’s book journal. Pour le travail et mes notes personnelles, j’utilise un Moleskine classique. Mais au cas où Blogger crasherait, il me faut ce carnet!
    Et un carnet Midori, aussi. Je ne connais pas, et pourtant, j’adore les carnets!
    Et les Field Notes, c’est un peu comme un petit carnet Moleskine, non?
    Coudonc, t’en as combien des placards dans lesquels se camouflent des livres?
    De belles trouvailles: La montagne de sucre me tente depuis un bout, mais je résiste encore. Et j’ai aussi deux Russo qui attendent sagement dans ma PAL.
    Sur ce… joyeuses fêtes à toi, et une tonne de livres du père Noël! Le père Noël s’est trompé d’adresse. Il a laissé chez moi quelques livres qui te sont destinés. Ça doit être le décalage horaire. Il faudra que tu viennes les chercher!!!

    1. C’est vrai ??? Oh génial ! Le Père Noël a la flemme de traverser l’océan mais pas de souci, je prévois de venir les récupérer !
      Des placards, il m’en faut plus .. ils sont disons un peu partout, beaucoup dans mes toilettes en vrai !
      Pour les carnets, je suis accro, je les collectionne.. j’ai longtemps été fan et je le suis toujours des Moleskine, les Field Notes sont juste pour prendre des notes, plus fins et plus petits mais tu vois, j’ai les deux.
      Oui, il te faut le carnet, tu as encore le temps de le commander auprès du Père Noël!
      Joyeuses fêtes à toi aussi !

  2. C’est malin, maintenant j’ai super envie de voir le cadeau de Jérôme !! 🙂
    j’adore le porte livre en bois pour la baignoire…
    et quant à La Petite Femelle, pour moi ce n’est pas le livre de l’année, et il faut pouvoir composer avec les dérives de Philippe Jaenada, mais son enquête est très intéressante, et il y a un côté sociologique passionnant

    1. Ah merci, je sais que tu l’avais lu mais je ne me souvenais plus quelle place tu lui accordais .. donc maintenant tu sais qu’il se vend très bien grâce aux libraires 😉
      Pour le cadeau de Jérôme, je le rajouterai à mes autres livres (j’espère en recevoir.. sinon je meurs!) reçus à Noël 😉

  3. Belle calligraphie, je plussoie!
    Ceci étant, je ne connaissais pas tous ces carnets;.. J’écris peu, alors c’est l’ordi qui compense. Et au cas où la plateforme de blog craquerait, je mets mes billets sur babelio et libfly, comme ça je suis parée! J’ai aussi une LAL sur le site de la bibli, très pratique (mais ne contient que les livres de la bibli, of course)
    Pour les livres, j’ai lu tous les Stegner, sauf un (en VO, je dois le lire!) et le déclin … de Russo est dans ma PAL depuis très longtemps.
    Pour les livres à offrir ou se faire offrir, une longue liste de non lus est conseillée, comme ça on a quand même une surprise, et les gens savent quoi choisir!

    1. Babelio, il faut que j’y retourne, je dois avoir cinq / six billets de retard mais je n’y mets qu’un morceau choisi, parfois tout le billet selon la taille.. .
      Moi aussi j’ai une LàL énorme sur le site de ma bibli (genre 300 livres) … dur dur !
      Le Russo est dans ta PàL ?
      Moi j’écris en premier dans mon carnet, surtout les citations et comme ça je me sens pressée de faire un billet sur mon ordi après.

      1. Oui, Le déclin etc. est dans ma PAL depuis des années, je me le réserve car j’aime l’auteur.
        Je n’écris pas les citations, je place les post it dans le livre en cours, comme ça après je peux retrouver certaines citations pour le billet. Mais hélas j’en perds, forcément.

        1. Je faisais comme toi (post-it) et pareil j’en ai perdu ! Il m’est aussi arrivé de noter le numéro de la page sur le marque-page ! Bon, j’ai une mémoire visuelle assez bonne donc je retiens le numéro de page mais parfois il s’agit d’une phrase …

  4. Tu peux évidemment montrer mon cadeau si tu le souhaites, pas de souci 😉
    Je sais que je vais trouver un livre sous le sapin, une BD pavé de plus de 1200 pages en noir et blanc, tout ce que j’aime !

    1. Oh merci ! Je le ferai après Noël ! J’ai des demandes 😉
      Quel pavé, en BD ? Mais c’est fou ça, et tu le sais déjà, la chance ! Moi vu que j’ai demandé (et je sais qu’ils y sont) d’autres choses que des livres, je croise les doigts pour en avoir au moins 2 !!!

  5. Elle est très bien ton écriture ! 😉
    Je suis aussi une fana de Moleskine. Mais haaaan je ne connaissais pas celui ci spécialement conçu pour noter ses bouquins <3 Il me le FAUT ! Mince, les cadeau de Noël sont déjà fait…
    Justement en parlant de Noël, je tiens également une liste. C'est obligatoire ! Et ça me permet également d'éviter d'acheter par mégarde un roman que j'ai déjà dans ma PAL (ça m'est arrivé 2 ou 3 fois). Idem pour Mr K. Du coup on pioche dedans pour les idées cadeaux littéraires et on hésite pas à diffuser à la famille qui pose la question 😉

    1. merci !
      Ah Moleskine, je viens d’en finir un (agenda 2015), j’ai changé de marque mais j’en rachète toujours …
      J’ai découvert celui pour les livres cet été à Oxford, par hasard ! J’ai failli l’acheter, mais j’ai résisté (j’ai quand même regardé si on le trouvait en France) et puis tu vois, trois mois plus tard, j’ai craqué 😉
      Pour les listes, obligatoire, surtout vous 2 et le nombre de livres que vous achetez haha !
      Pareil, je me suis retrouvée avec des livres en double … pourquoi ??
      Il faudrait qu’on publie tous nos listes, moi je l’ai fait (mais sur mon autre blog, et Miss Quai des Proses aussi) bon elle a eu de l’avance sur sa liste car son anniversaire tombait le 12…
      Bon, je te laisse mon chien vient de virer le coussin et le plaid du fauteuil et s’éclate dessus à présent que tout est par terre ! non mais !

  6. Bon je vais passer l’étape où de nouveau je bave sur ton Midori ! je ne connaissais pas le book journal, tiens tiens…
    J’ai hâte d’avoir ton avis sur Wild, tu as adoré le film ? Le livre est encore mieux !
    Les 2 Russo je les adore et je ne te reparle pas de la montagne en sucre
    J’aime aussi beaucoup la Bo de Into the Wild, par contre je ne sais pas si c’est une bonne idée de lire le livre après le film, car il va te paraitre bien fade, c’est du moins ce que j’ai ressenti à sa relecture…

    Rho pis il est trop chouppi le petit lapin JE te souhaite, à toi aussi de très belles fêtes

    1. Oui, 😉 WILD : je dois finir un billet mais j’ai un coup de coeur pour le film donc j’attends beaucoup de ce livre !
      Pour mon Midori, je vais le montrer plus tard, car là l’intérieur est encore trop « vierge » 😉
      Tu connais les Russo ? oh et la Montagne en sucre, je sais je sais …
      J’ai vu le film Into the wild à sa sortie donc ça remonte à pas mal de temps, je vais essayer d’être indulgente avec le livre mais je crois que Quai des Proses le connait par coeur ?
      Je t’ai répondu hier mais ça n’a pas marché donc je retente le coup ce soir ….

      1. Oui je connais les 2 Russo : 4 saisons à Mohawk est d’ailleurs le livre avec lequel j’ai découvert l’auteur, j’ai enchaîner de suite avec le déclin…

        1. Ah ! Les livres datent un peu (j’ignore si la maison d’Editions existe encore), je vais essayer d’en caser un dans mon programme du premier trimestre !

  7. Beaucoup de belles choses en commun, outre les carnets bien sur 🙂 La Montagne en Sucre c’est juste top, et ça se lit trop vite ! Le Russo est aussi passionnant et tu as la chance de découvrir Amin Maalouf <3 Que de belles lectures en perspectives !
    je te souhaite un bon réveillon !

    1. Oh merci Océane ! Tu as déjà tout lu ma belle ! et les carnets, oui bien sûr !! Bon, mon programme de lecture ne cesse de s’agrandir, j’espère que le tien fait pareil !
      Merci pour tes jolis poèmes, qui avec ceux de Quai des Proses, me pousse à lire de nouveau de la poésie (il faudra que je te parle de Pouchkine)
      Je te souhaite aussi un bon réveillon !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>