Une semaine israélienne

Israel carte

C’est par un hasard total que mes choix lors d’une sortie dans ma deuxième médiathèque préférée m’ont guidé vers des produits culturels venant d’Israël. C’est uniquement une fois chez moi que j’ai réalisé que j’avais ainsi emprunté :

  • La violence en embuscade  de Dror Mishani – un polar (la suite du premier roman d’une série policière que j’avais beaucoup aimé) avec le policier Avraham Avraham en héros.
  • Les chroniques de Jérusalem de Guy Delisle, après avoir adoré son voyage en Corée du Nord dans sa bande-dessinée Pyongyang.
  • 7 années de bonheur ou 35 saynètes signées Edgar Keret qui dresse un portrait sans fard de la société israélienne actuelle tout en réussissant à me faire mourir de rire. Un joyeux moment de lecture.
  • Le cœur a ses raisons, un film de Rama Burshtein. Shira vit au sein d’une famille juive orthodoxe à Tel-Aviv. Âgée de dix-huit ans, elle rêve de mariage. Lorsque sa sœur aînée Esther meurt en couches,  sa mère a une idée : « et si Shira épousait Yochay, son beau-frère ? » Entre le cœur et la raison, Shira devra choisir.

Aussi, j’ai décidé de consacrer cette semaine à ce petit pays (20 770m² et environ 8 millions d’habitants) qui fait, vous le savez, beaucoup parler de lui. Loin de moi, l’idée de lancer ici un débat. J’ai trouvé ça drôle, une fois chez moi, de voir que tout me ramenait vers ce pays. J’ai donc décidé, en tant que lectrice blogueuse, qui à l’instar d’autres blogueurs consacrant tel mois à tel pays pour les livres, de profiter de cette opportunité pour dédier cette semaine de Novembre à Israël. Il est évident cependant, de voir que l’histoire de ce pays et sa situation géopolitique actuelle, influencent ses écrivains et ceux qui partent à la découverte de ce pays comme Guy Delisle.

Ma chronique sur le film sera diffusée sur mon autre blog. Je communiquerai le lien sur celui-ci !

18 thoughts on “Une semaine israélienne

  1. J’ai beaucoup aimé les Chroniques de Jérusalem. Le travail de Guy Delisle m’intéresse beaucoup. Je crois par contre que je n’ai jamais lu grand chose en provenance d’Israël.

    1. J’étais sur la route toute la sainte du journée.. d’où mes réponses un peu tardives !
      J’ai lu les chroniques et c’est effectivement très bien pertinent. Israël regorge d’artistes – leur mode de vie influence beaucoup la vie artistique, littéraire ou cinématographique. J’espère que mes chroniques te donneront envie !

  2. je dois absolument faire une chronique de « 7 années de bonheur » une merveille trouvée chez Jérôme et j’adore les chroniques de Jérusalem

  3. J’adore ton idée de consacrer novembre à Israël. Belle initiative, qui sort des sentiers battus.
    « Les chroniques de Jérusalem » sont un must. Tu devrais te régaler.
    J’ai hâte de connaître ton avis sur « La violence en embuscade », sachant que nous avons toutes deux apprécié son précédent roman.
    « 7 années de bonheur »… Je l’ai lu lors de sa parution. Malheureusement, après une cinquantaine de pages agréables (sans plus), je l’ai terminé en hâte. Résultat, j’ai tout oublié! Qu’en sera-t-il de toi?!

    1. Tu vas le connaître très très bientôt mon avis sur la suite des aventures d’Avraham 😉

      Oh bizarre pour 7 années de bonheur ! je te laisse la surprise de découvrir mon avis.
      Bref, tu as tout lu et tout vu LOL

    1. Merci ! Oui, et le plus drôle c’est que je n’avais rien planifié, j’ai juste réalisé que ma balade en médiathèque m’avait conduit vers tous ces titres ! à croire que mon inconscient me joue des tours!

        1. Tu as le droit ! Je vais bientôt
          Lire le livre le plus commenté de la toile. J’ai de gros doutes ! Je sens que je ne vais pas faire partie de la majorité

    1. Tu vas devoir rattraper ton retard ma belle ! Mais oui, je suis d’accord avec toi – deux visions très « parlantes » sur la situation en Israël ! et toujours de manière ludique.

  4. Ah oui tu m’en avais parlé en commentaire de mon billet sur les Aventures de Rabbi Harvey 🙂
    J’ai lu les 3 livres, mais pas vu le film. J’avais trouvé les Chroniques de Guy Delisle très intéressantes, j’ai adoré 7 années de bonheur, mais pas trop accroché à La Violence en Embuscade, alors que j’avais beaucoup aimé Une disparition inquiétante…

    1. Il a un style très particulier Dror Mishani – il peut être assez déroutant. Comme j’ai trouvé très oppressant d’être dans la tête d’Haïm pendant quelques pages !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>