Et puis…

Il faut revenir. Ce midi, j’étais au resto avec mes meilleures amies. On a bu et bien ri. Et en ça, on a répondu à ces fous. Et ça m’a fait un bien fou, moi qui était encore au 36ème en-dessous ce matin.

FUCK THEM comme a si bien dit John Oliver.

Le blog reprendra son activité demain. J’avais écrit un long billet ce matin pour dire l’inverse, pour dire l’indicible. Mais il y en a tant d’autres qui ont beaucoup mieux su trouver les mots pour exprimer toute la douleur ressentie. Les miens importent peu. J’ai connu la perte d’êtres très chers, j’ai aussi connu la fuite face à un agresseur, l’angoisse et ce putain instinct de survie. J’ai certains visages qui me hantent. Une amie d’amis blessée. Ses amis sont tombés et ne se sont pas relevés. Ils étaient tous beaux, tous sans exception. Même dans la mort comme l’a si bien dit la maman de Manuel. Le temps pansera les blessures. Chacun fera son bout de chemin à sa manière, je le sais.

Je pense à tous mes ami(e)s blogueurs et blogueuses, à tous mes lecteurs/lectrices. J’espère que vous allez bien. Surtout ceux dont je n’entends plus la voix. Faites-nous signe !

7 thoughts on “Et puis…

  1. Je n’ai pas trop su quoi dire non plus, ajouté un p’tit truc sur mes billets. Dimanche je suis sortie, et au concert, pas question de changer de mode de vie.
    Fort heureusement l’un de mes auteurs chouchous a échappé au pire, il est blessé, mais standing alive!
    Bises

  2. Oui j’ai vu ça ! Bizarrement, le fait d’avoir choisi de me bouger et d’avancer m’a fait un bien fou. Je suis aussi rentrée chez moi ce soir et j’adore retrouver mon petit chez moi. Mon chat vient de se coucher sur mon chien (l’avantage d’être plus gros), c’est comme si j’avais tourné une page. Bises

  3. Des moments très durs ici aussi, comme chez tout le monde ces derniers jours. La vie va reprendre peu à peu son cours mais pour l’instant on est encore dans le brouillard… On a décidé de reprendre l’activité du Capharnaüm éclairé dès lundi. Je ne me sentais pas trop capable de le faire mais Mr K a insisté en commençant à reposter. Il a raison… J’ai pris la suite, j’ai du mal mais il faut remonter.
    On a été aussi au restau ce midi. Pour se changer les idées, pour continuer de sourire et prendre du bon temps. Ca nous a fait du bien.
    Bon courage !

    1. Oui le brouillard, hébétés. Comme si la bombe avait frappé dans nos quartiers. Oui, c’est bien de reprendre, j’ai cru ne pas pouvoir le faire du tout cette semaine et puis pareil, le resto, les amis, le rire – et là je me suis dit c’est la vie et c’est un beau pied de nez.
      Bon courage à toi aussi !

      1. Un beau pied de nez, oui. Il faut se montrer fort.
        Pendant ce temps, à Québec, on se prépare à accueillir plusieurs familles de Syriens.
        Il y a ceux qui sont pour, et ceux qui s’insurgent. Des cons, il y en a partout. Et Québec n’est pas épargné…

        1. Ici non plus – les mêmes discours, les mêmes amalgames … le monde ne changera pas en une soirée mais depuis hier les voix de la paix se font entendre – et une super Mamie a fait le tour du web en rappelant en quelques mots la vérité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>