Miscellanées

Et de retour avec le troisième numéro de Miscellanées.  Cette fois-ci je ne pense plus avoir à expliquer cette chronique. Mes courtes vacances approchent mais en attendant je suis toujours présente et je voulais revenir vers vous au sujet de deux ou trois thèmes qui font quelque peu parler en ce moment (sur la blogosphère mais également dans tous les médias).
  1. En premier lieu, la sortie du dorénavant très controversé Go set a watchman d’Harper Lee. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’histoire, le premier chapitre de la suite de To Kill a mocking bird a été publié (il est disponible en anglais sur le site de The Guardian et en audio avec la voix nasillarde de Reese Witherspoon. J’ai profité d’une balade avec ma mini saucisse à l’ombre des arbres pour écouter la version audio. L’action se déroule vingt ans après le premier roman lorsque Scout, installée à New York, retourne dans sa ville natale rendre visite à son père, Atticus Finch, alors âgé de 72 ans. Pour ceux qui comme moi attendaient avec impatience la sortie de ce livre, ce premier chapitre est prometteur, on retrouve les personnages que l’on aime et on est évidemment choqué d’apprendre le décès de…  (je ne dis rien), mais ce qui a créé ces derniers jours une véritable controverse est la chronique du New York Times qui révèle que l’homme juste qu’était Atticus Finch est devenu raciste.
    Il assiste à des réunions du Ku Klux Klan et dit à sa fille de se méfier des « Negroes« . Que s’est-il-passé pour que le défenseur d’un homme noir noir, injustement arrêté pour le viol d’une femme blanche devienne raciste ?  En premier lieu, rappelez-vous que la romancière américaine a écrit ce livre avant d’écrire To Kill a Mockingbird. Et que son écriture comme l’action se situent dans les années 50 où la ségrégation est encore légale et pratiquée dans le Sud.  J’ai préféré lire les premières critiques de lecteurs et ils sont enthousiastes car malgré tout le livre se tient et Scout est là pour apporter un regard sur son père et sur ses idées. Et Atticus Finch reste Atticus Finch. J’ai pré commandé le livre (que je lirai normalement en fin d’été).
  2. La rentrée littéraire approche à grand pas. Cet été des centaines de personnes (critiques professionnels et amateurs) dévorent tous les romans pour nous inonder à la rentrée ….
    Mais revenons au sujet de ma chronique : j’ai lu hier un article intéressant sur une blogueuse (qui travaille dans le domaine de l’édition) et qui lisait livre après livre, comptait le nombre de pages lues .. mais au final, oubliait chaque livre car elle ne plongeait jamais réellement dans l’histoire. Son rythme (30 à 60 pages par heure) étant plus important que l’exercice même de la lecture. Et puis, elle est tombée sur un os : le recueil de nouvelles d’une romancière dont le style (plus de 20 nouvelles très courtes) l’a forcée à s’arrêter, puis lire et relire les mêmes phrases pour que « la digestion » se fasse. Elle a eu pour réaction de paniquer (prenant énormément de retard dans son planning effréné de 4 livres par semaine), mais au final elle a réussi à retrouver le sens même du plaisir de la lecture. De sa signification. Et nous explique à quel point on peut se laisser avaler par cette pression permanente …

    Pour ma part, je lis vite – je suis dans la moyenne haute. Mais je lis tout, je ne fais pas de lecture rapide qui consiste à lire la première et la dernière phrase d’un chapitre, non je lis tout mais vite.  Et je lis à mon rythme. Je peux passer (comme ce fut le cas pour The Homesman) une semaine sur un livre et parfois seulement un ou deux jours.  J’ai un programme de lecture mais je ne me force jamais à lire « pour lire ». Non, et puis c’est le signe chez moi que je n’y trouve pas de plaisir – or un livre, s’il est bon, doit vous donner envie de vous y plonger, d’y revenir sans cesse, de ne pas lâcher les personnages comme ce fut le cas avec Le chant des plaines de Kent Haruf. Et le meilleure livre, c’est celui où je repousse la lecture des deux ou trois dernières pages, car je sais que je vais devoir quitter des personnages auxquels je me suis profondément attachés.

    En lisant l’article de cette blogueuse américaine, je me suis demandée comment faisait les critiques littéraires à l’approche de la rentrée (plus de 600 livres si je ne me trompe), j’avais lu ci et là que certains ne lisaient que deux ou trois chapitres pour émettre ensuite un avis dit « complet ». J’ai appris qu’à Canal +, le présentateur lit deux ou trois pages (oui ..) pour juger un livre …..

    Sujet différent mais proche, j’ai vu l’autre soir un reportage sur les guides touristiques. Il suivait celle qui s’occupait du Guide du Routard pour l’Espagne et j’ai été choquée de voir qu’elle ne passait que deux jours à Madrid (ou Barcelone), ne dormait jamais dans les chambres d’hôtels qu’elle notait, et enchainait deux ou trois bars à tapas en un soir et hop la mise à jour était faite ! Quelle horreur ! Tout doit aller vite et au détriment d’une véritable expérience.  Pour revenir aux livres, ils méritent qu’on s’y arrête, qu’on s’y reprenne. Qu’on les pose puis qu’on aille les reprendre.

    Je sais que les médias vont nous inonder de billets à la rentrée. Je comprends ceux qui son fidèles à des auteurs qui ne sortent leurs nouveaux romans qu’à l’occasion de la rentrée. Mais dans l’ensemble, je n’en fais pas partie (vous l’aurez remarqué en lisant mon blog) donc de fait tout ceci m’intéresse peu. C’est quand même étrange ce jeu de course hexagonal, non ? En attendant, je vois trois livres qui m’intéressent et sont tous américains (méchant Gallmeister qui les sort à cette occasion !). Sans doute iront-ils tous droit sur ma lettre au Père Noël sauf si je craque en lisant telle ou telle chronique (d’un blog) élogieuse !

  3. Dernier point : mes étagères explosent et je parle pas de livres conservés dans des boites en carton. J’ai décidé de faire le tri, oui – moi qui n’arrive jamais à donner des livres, il est temps ! J’ai eu une longue période thrillers (dans les années 2000) et surtout je lisais principalement en anglais. J’avais conservé tous ces livres mais je réalise aujourd’hui que, je ne relirais probablement jamais ceux que j’ai lus et les autres attendent depuis trop longtemps pour trouver le chemin de mon regard.

    Je ne sais pas combien de livre vont ainsi partir vers une nouvelle destination (pas la poubelle non, ça jamais !) soit Emmaüs, soit une librairie d’occasion, ou le bon coin ? Ou Amazon ? Je n’ai jamais fait ça. Je me demandais juste si ça pouvait intéresser certains d’entre vous, mes lecteurs ? Je vous préviens, on sera loin de Kem Nunn ou McCarthy !  Mais je pensais peut-être proposer la liste avant de les donner ou les revendre ? Qu’en pensez-vous ? Et si je les vends ça ne sera pas cher (je ne comprends pas le principe de revendre pratiquement au même prix qu’un neuf). Mes livres sont en général bien conservés sauf évidemment quand ils proviennent déjà d’une librairie d’occasion. Bref, je papote .. Il faut surtout que je me lance et ça va faire mal, car j’adore mes livres. Au final, il se peut que je n’en laisse partir que quatre ou cinq !

    4.   Pour finir, je partage le même voeu qu’Amanda Patterson, l’auteur de ce dessin – pas vous ?

 

Copyright Amanda Patterson « Oh I wish I could »

 

15 thoughts on “Miscellanées

  1. Je trouve intéressant ce que tu dis de la frénésie de lecture. J'ai toujours lu pour moi, pour le plaisir. J'ai commencé à fréquenter forums littéraires et blog plus assidûement seulement cette année, avant je me contentais de me promener un peu au hasard.
    Je dois avouer que je n'embarque pas dans ce genre de frénésie de rentrée littéraire, planning de lecture… je ne le comprends pas. Quand je vois d'autres blogueurs s'inquiéter de leurs listes, de leurs piles, vouloir lire encore et toujours plus vite, ça me dépasse complètement!
    Le plaisir de lire un livre, même si on passe trois semaines dessus, ne vaut pas plus que tout le reste?
    Mon rythme de lecture est très varié, je peux lire plusieurs livres d'affilés puis bloquer complètement et ne plus être capable de me concentrer sur quoique ce soit. Je peux prendre 2-3 semaine à terminer un livre ou le lire en deux jours, ça dépend de plusieurs choses et ça dépend aussi si je réussis à rester concentrer. C'est ma façon de lire et quelque part elle vaut bien celle de milliers de blogueurs qui avalent carrément les livres à toute vitesse.

    Pour les livres, je n'en ai pas beaucoup chez moi, un peu, mais pas tant. Je n'achète que très peu de livres dans une année et je n'ai aucun problème à m'en débarrasser. Je lis surtout du numérique et j'emprunte beaucoup. Ça prend moins de place 😉

  2. Oui tu n'es pas du tout concernée par cette frénésie et tu fais de bons choix !

    J'adore les livres papier même si j'ai une liseuse – je lis beaucoup plus depuis trois ou quatre ans (je n'avais pas encore ouvert ce blog). Je lisais énormément enfant, ado et étudiante puis j'ai diminué et même presque arrêté car je n'avais pas l'esprit à ça (un ancien job très prenant comme une vie associative également) – et je ne lisais que des thrillers. Depuis je savoure ! Je lis enfin des romans et comme toi pour le plaisir.

    Je lis plus mais toujours avec plaisir, et si je n'aime pas, j'abandonne. Comme toi aussi, je passe toujours par des phases, ainsi il m'arrive parfois de ne pas lire pendant une semaine (avant c'était un mois) c'est tout simplement que mon esprit est préoccupé mais je sais que ça va revenir !

    Ce qui me surprend ici c'est plus le côté professionnel – en France 600 nouveaux livres vont arriver début septembre et les critiques (radio, télé ou presse) vont en ressortir une vingtaine qui vont être portés au nu – le reste sera oublié car ils n'auront jamais eu le temps de les lire. Lire quelques pages d'un livre et décider qu'il s'agit d'un très bon livre ou au contraire de le jeter me sidère !

    Si tu veux te débarrasser de tes livres, fais-moi signe 😉

  3. Ah ton billet résonne bien en moi!
    Vitesse de lecture : par chance elle est grande aussi chez moi, je peux avaler un livre en fin d'après midi début de soirée, mais ça dépend du livre évidemment, j'en ai démarré un qui va imposer un rythme plus tranquille (tu as remarqué? je pense que ce sont les livres qui donnent la vitesse, non? )
    Je sors de gros travaux dans la maison(tout le monde va finir par le savoir) et là j'ai découvert qu'il faut savoir trier jeter. Depuis quelques années, de plus, je participe à des bourses aux livres, où je me suis débarrassée de polars et autres 'que je ne relirai pas ou ne veux plus ici' (bien sûr il vaut mieux éviter que j'en achète d'autres à cette bourse mais c'est un autre sujet a-hum) Je donne pas mal à Emmaus aussi. Et à mes biblis.
    Mais si tu as des trucs géniaux, n'hésite pas à donner la liste!

  4. Moi aussi j'abandonne si je n'aime pas. En ce moment c'est pas une bonne période: 4 abandons de file… J'ai des périodes où j'ai plus de facilité à lire et d'autres où je n'y arrive juste pas, même si j'en ai envie. Enfin c'est comme ça.

    Je trouve souvent que ce sont toujours les mêmes livres dont on parle dans les rentrées. Personne ne peut lire 600 livres de toute façon en quelques mois et j'imagine bien que le travail de lire n'est pas le même que lire pour le plaisir.

    Pour le moment, pas de livres à débarrasser. Je n'en ai pas assez pour ça 😉

  5. Bonjour Electra,
    J'aime lire depuis toujours un peu, beaucoup, passionnément.
    Depuis quelques mois ne pouvant me déplacer en librairie, j'ai pris l'habitude de flâner sur différents blogs de lecture.
    Ce qui a changé pour moi dans cette pratique, c'est que je choisis mes lectures en fonction de leur notation et je ne laisse plus le temps au livre de me séduire, de m'apprivoiser.
    Votre article me rappelle qu'il est bon de lire sans se soucier forcément de certaines nouveautés
    Vous l'ai je dit, j'aime votre blog et vos critiques sont très souvent pertinentes et si sonnent vrai.
    Une passante ivre de mots,
    Samya

  6. Mon pauvre ! Oui moi aussi – souvent lorsque j'ai des soucis au travail, l'esprit ailleurs .. là lire devient difficile ! Mais bon ça finit toujours par repartir 😉

    Oui, il faut dire que beaucoup de romanciers ne sortent leurs romans qu'à cette date donc ça fait du buzz !

  7. Oui tout à fait d'accord avec toi 😉 J'ai mis du temps à lire Le fils de Meyer car très foisonnant mais le plaisir ne faisait qu'augmenter et là j'ai fini un livre en deux jours à peine et samedi j'en ai lu en entier 😉

    J'ai fait mon tri – il y a de tout, enfin une grande majorité de thrillers ou polars (souvent en anglais) mais je vais quand même publier la liste au cas où quelqu'un serait intéressé. Je suis un peu déçue car j'ai beau avoir rempli deux sacs, mes étagères restent pleines ! Mais ça fait du bien.

    Félicitations si tes gros travaux sont enfin finis !

  8. Bonjour Samya,
    Merci beaucoup pour vos jolis mots ! Oui, j'aime bien encore être surprise lorsque je flâne (en librairie ou en boutique de livres d'occasion) ainsi je peux craquer pour une couverture, un titre… Mais par contre, quand je vois un livre fort commenté sur les blogs, j'aime bien avoir lu plusieurs avis avant de le lire ! Je vais entamer un livre qui a ainsi reçu des critiques contradictoires.

    Merci en tout cas et bienvenue sur ce blog ! N'hésitez pas à donner votre avis ou bien des idées de lecture – j'ai souvent tendance à rester dans les mêmes genres 😉

  9. Bonjour Electra,
    Mon commentaire est passé et j'en suis heureuse dans le doute je vous ai envoyé un message dans contact.
    En ce moment je lis Battues d'Antonin Varenne, différent de trois mille chevaux vapeur et pourtant la magie est là. Roman se passant quelque part en Françe mais conté comme tant d'auteurs américains que nous affectionnons toutes deux. A découvrir..
    Bonne journée,
    Une passante ivre de mots,
    Samya

  10. Je viens d'aller voir ce livre de plus près – j'avais adoré Trois mille chevaux vapeur . L'histoire est différente mais j'ai très envie de m'y plonger ! Je l'ajoute dans ma wishlist 😉
    Merci car je lis assez peu de romans français or je connais Varenne et je lui fais confiance.

    Merci beaucoup et bonne journée 😉

  11. Oh oui, publie ta liste ! Même si cela m'oblige à racheter des biblis 😉 J'ai aussi un rythme de lecture soutenu, qui ne rime pas avec consommation mais avec plaisir et c'est aussi pour cela que je n'ai pas apprécié le mouvement du slow blogging qui semblait sous entendre que les blogs qui publiaient beaucoup étaient tous comme ceux de l'américaine sont tu parles. C'est comme si on se revendiquait speed blogging, c'est ridicule, chacun publie à son rythme, selon ses envies !

  12. Tu m'apprends que le livre de Harper Lee est la suite de Kill a mocking bird ! je suis donc d'autant plus impatiente de le lire, je ne vais que très rarement voir les avis d'un livre qu'il me tarde de lire. Vivement sa sortie en fr.
    Perso je lis leeeeentement à mon grand désarroi parfois, j'essaie de temps en temps de lire plus vite, mais j'ai l'impression de passer à côté de l'histoire ! alors temps pis ! je ne lirais jamais 4 livres par semaine (dommage pour ma PAL) en ce qui concerne la rentrée littéraire, je passe toujours à côté cela ne m'intéresse pas, pas besoin de rentrée pour moi pour découvrir des livres excepté le Nothomd ( personne n'est parfait ) cette année un Jim Harrison donc ça change tout et 3 gallmeister tu me dis? hummmm

  13. En fait, oui la suite qu'elle avait en fait écrit avant l'autre ! Mais finalement, je l'ai acheté à Oxford et j'ai hâte de le lire aussi.
    Tu me fais sourire avec ce "leeentement" – chacun à son rythme ! et puis parfois on n'a pas beaucoup de temps dans la journée pour lire !
    Le Nothomb (chez moi il arrive à Noël) – oui plusieurs Gallmeister (ils font leur rentrée aussi) donc à voir !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>