Programme de lecture printanier (mise à jour)

Petit changement de cap involontaire dans mon programme de lecture printanier.
Je m’explique : on peut réserver jusqu’à trois livres au réseau municipal de bibliothèques et médiathèques de ma ville (ce réseau s’appelle BM et j’utiliserai ce terme sans doute à l’avenir car c’est trop long à écrire). Ils vous annoncent alors une date de disponibilité. J’avais donc réservé trois livres : le recueil de nouvelles de Russell Banks, la BD Sunny et un livre de Kent Haruf. Jusqu’ici, tout a toujours marché, je reçois un e-mail m’indiquant que le livre est disponible. Mais là, le temps passant et ne voyant rien venir, je suis revenue et voilà que les dates ont changé.. sautant un bon mois pour se retrouver en juin et plus rien pour Sunny. J’ai donc annulé cette réservation.
Déçue de ne pas pouvoir les découvrir ce mois-ci, j’en ai pris mon parti et j’ai décidé de les remplacer. Samedi matin, je suis donc allée retourner mes derniers emprunts, ayant en tête quelques noms d’auteurs qui pourraient me convenir. Voici donc les nouveaux romans qui viennent compléter mon programme, en premier les emprunts :
C’est un hasard par contre si le roman australien de Jeremy Chambers, Le grand ordinaire est reparti dans mon sac. J’ai aperçu la tranche et j’ignore pourquoi, je l’ai sorti de la rangée de livres.  Ici on suit la vie des saisonniers pendant la saison viticole. Une vie de dur labeur où le seul réconfort est une bonne rasade de whisky le soir dans le pub local. Un roman pas très joyeux mais qui m’a vraiment attiré.
Sinon, Les mains rouges de Jens Christian Grøndahl. Pourquoi ? La faute à Céline qui a exprimé son récent coup de cœur pour le dernier roman de l’auteur danois et j’ai découvert que tous ces livres étaient répertoriés à la BM. Je suis allée à ma bibliothèque de quartier et j’en ai trouvé deux et j’ai opté pour ce roman qui suit le parcours d’une jeune femme de 1977 à nos jours, embarquée pendant un temps dans un groupuscule révolutionnaire. Apparemment, tous ceux qui ont lu cet auteur deviennent accro, j’espère le devenir également !
J’ai hésité à le prendre, parce que mon programme est déjà bien chargé et que ce livre pèse une tonne. Mais j’en entends parler depuis un an (en bien et moins bien) et que curieuse j’avais très envie de me faire ma propre opinion du roman de Philipp MeyerLe fils.
Je connais une personne qui va sourire car ici on suit une vaste fresque familiale texane, de 1850 à nos jours. Le patriarche McCullough, fondateur de cet empire,  son fils, marqué à jamais par ce père tyrannique et sa petite-fille forment à eux trois une vraie dynastie de l’Histoire de l’Amérique.
Croisons-les doigts pour que je l’aime !
Enfin, je ne peux pas entrer dans une bibliothèque sans passer par la case Joyce Maynard – et comme Marie-Claude a eu la bonne idée d’inscrire son roman, Les filles de l’ouragan dans son challenge 50 États 50 romans, et que j’ai fait de même, je n’ai pas pu résister en le voyant (il y avait trois livres signés Maynard).
J’ai hésité car je suis déjà bien chargée niveau lecture mais voyant que j’ignorais combien de temps il serait disponible, j’ai craqué.
Tu me pardonnes, Marie-Claude ? Je peux prolonger l’emprunt d’un mois donc jusqu’à fin juin.

Côté challenge pour le Prix des Lecteurs Nantais, je n’ai pas lu L’oubli d’Emma Healey pour la bonne raison qu’une amie a eu la délicatesse de me raconter toute l’histoire dont la fin. Bref, plus de suspense et le sujet abordé (la maladie d’Alzheimer) ne résonne que trop familièrement chez moi. J’ai donc passé mon chemin. Il me reste encore deux ouvrages à lire dans le cadre du challenge.

Gênée de ne pouvoir l’échanger derechef, la demoiselle m’a proposé de piocher parmi d’anciens ouvrages et surprise je suis tombée sur un exemplaire du Testament Caché de Sebastian Barry que j’avais mis dans ma wishlist et que je savais en catalogage à la BM depuis peu. Je n’ai pas pu résister.

Également, je repars avec sous le coude une nouvelle bande-dessinée dans le cadre du challenge Prix BD Cézam 2015. J’ai retourné Le Muret dont une chronique va paraitre très prochainement (lecture coup de cœur) et je suis repartie avec La Princesse des glaces (Bischoff-Bocquet), roman graphique adapté du roman éponyme de Camilla Läckberg.

Il est assez imposant mais je suis curieuse et ça me détendra (enfin j’espère!). J’ignore si certaines personnes ont lu ce roman graphique. J’ai tenté de lire un roman de Camilla Läckberg, mais je n’ai pas du tout adhéré au style. Vraiment pas. Était-ce un problème de traduction? J’avoue : je trouvais ça moyennement écrit.

Mon tout dernier livre vient tout droit de ma PàL (yes!), et le titre vous parlera immédiatement : A l’ouest rien de nouveau. Ce livre, devenu au fil des ans un plaidoyer pour la paix fut écrit par Erich Maria Remarque, qui s’inspira de sa propre vie. Im Westen nichts Neues paru en 1929 connut un succès mondial. Mais l’année 1930, année de l’adaptation cinématographique américaine du roman coïncide avec l’arrivée des Nazis. L’auteur devra s’exiler en Amérique en 1939 pour finalement s’installer en Suisse où il décèdera en 1970.
J’en suis à la moitié et je pense le finir ce soir. Une lecture pas facile mais passionnante et merveilleusement bien écrite.
Bref, il était temps de découvrir cette œuvre majeure de la littérature allemande. Après avoir vu l’excellent film Le labyrinthe du Silence, je suis donc de retour encore une fois en terre germanique.
De mon programme initial, me restent à lire : Frank Sinatra dans un mixeur, Swan Peak (LC le 27 mai), La chorale des maîtres bouchers et Once upon a river.
Soit un total de 9 livres et un roman graphique.
Je vous rassure : je ne m’impose pas d’ordre de lecture et je peux garder deux mois les livres, donc je pense que je vais prolonger ce programme jusqu’à fin juin, à moins de connaître une grosse crise de boulimie livresque (ce que j’adore) qui me permettra d’en avaler deux ou trois en un week-end.

Pour information, je pars passer quelques jours en bord de mer. Donc si le temps est moyen, ça peut marcher ! J’ai prévu d’emporter cinq livres.

20 thoughts on “Programme de lecture printanier (mise à jour)

  1. Une petite visite chez toi et je repars avec un titre: Le grand ordinaire. J'aime ça les quotidiens rudes moi! Enfin dans les livres, on s'entend… 😉

  2. Nous n'avons pas tant de livres allemands sur la Première Guerre mondiale : autant lire et relire ceux dont nous disposons (Remarque a écrit une suite). Quant au livre de Meyer, c'est pour moi le meilleur de la rentrée littéraire 2014 : un pavé oui, mais qui se lit tout seul !

  3. Oui – à la bibliothèque il y avait plusieurs livres de l'auteur mais la couverture aussi a joué son rôle ! Je l'ai emporté avec moi en week-end à la mer 😉

  4. Ma chère, tu es toute pardonnée pour le Maynard!

    "Le grand ordinaire" me tente… Je ne l'avais pas vu passer. Je sens que je vais craquer… Tu commences à connaître mon goût pour les romans pas très joyeux!

    Très hâte de te lire sur Jens Christian Grøndahl. Un auteur qui me fait de l'oeil depuis un bout, mais vers qui je n'ai pas encore tendu la main.

    "Le fils" aussi. Lui, je l'ai repéré depuis un bout. J'ignore pourquoi (un petit doute), mais j'attends le poche.

    Camilla Läckberg… J'en ai lu quelques-uns, mais il me restait toujours un arrière-goût. C'est maintenant terminé. Trop mielleux pour moi!

    Bon week-end!

  5. Merci ! Je l'ai lu en une journée 😉

    Tu aurais du venir avec moi, super beau temps (comme tu peux le voir sur mon compte IG) plage et coup de soleil

  6. Merci ! Ma mise à jour .. je viens de réaliser que j'ai lu quatre des livres cités et que j'entame le cinquième … rien de tel que la mer, le soleil et le calme pour lire <3

    Le grand ordinaire – oui j'ai été aimantée en l'apercevant dans la biblio… je te dirai ça !

    Fini de lire Grøndahl – lu en une journée ! Bon signe, hein ?!

    Le fils, j'en ai tellement entendu parler il y a un an- et puis comme un tube à la radio, j'ai comme toi eu un doute.. mais finalement en le voyant à la biblio dispo j'ai craqué. Sandrine et Keisha me rassurent !

    Oui, moi c'est le style – pas du tout accroché mais en BD ça passe nettement mieux (oui lu aussi…)

  7. J'ai lu le roman La princesse des glaces, dans ma période sombre 🙂 J'en garde un chouette souvenir! ce sera intéressant de croiser nos impressions.

    Profite bien de ce beau week-end! Avec une météo clémente et/ou de bonnes lectures 🙂

  8. Ton billet arrive très tard… parfois je me demande comment ça fonctionne 😉

    Je n'ai pas lu le roman, peut-être l'histoire est-elle est plus fouillée que dans la BD ? Ma chronique arrive.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>