La princesse des glaces

A Fjällbacka, il n’y pas de rideaux aux fenêtres. Ce n’est pas qu’il n’y à rien cacher : c’est que tout le monde regarde ailleurs. Ce qui permet à certains secrets de rester enterrés pendant des décennies. Mais quand ils refont surface, personne n’en sort indemne. Personne

Erica Falck, biographe suédoise revient dans sa ville natale, Fjällbacka après le décès de ses parents. Elle a quitté la ville pour la capitale suédoise à l’âge de vingt ans et a perdu de vue ses amis d’enfance, dont Alexandra Wijkner, née Calgren. Erica se rend chez elle et découvre Alex décédée, immergée dans sa baignoire. Très vite, la thèse du suicide est écartée. Alex a été droguée avant d’être noyée. Erica accepte d’écrire l’histoire de son amie à la demande de ses parents. Elle retrouve son ami d’enfance, Patrik, devenu policier et chargé de l’enquête. Peu à peu, Erica déterre secrets après secrets. 

En premier, je dois expliquer que j’avais essayé de lire un roman signé Camilla Läckberg  il y a un ou deux ans (j’ai oublié le titre) mais je m’étais très rapidement ennuyée et surtout je n’avais pas du tout accroché au style. J’avais donc passé mon chemin. Y revenir via le roman graphique est inhabituel. C’est dans le cadre du challenge Prix Cézam de la BD que je me suis retrouvée avec son roman Princesse des Glaces.
En premier lieu, je dois dire que c’est la première fois que j’ai eu le sentiment de me plonger longtemps dans un roman graphique (125 pages),  moi qui reproche toujours d’avoir fini ma lecture en dix minutes. Ce fut très agréable. Comme le dessin d’Olivier Bocquet  que je découvre ici. Nous voici ici en Suède où il neige, le froid domine et pourtant le dessinateur a su opter pour des couleurs chaudes, un choix original et agréable lorsqu’il représente des souvenirs heureux. Un vrai travail sur le dessin mais en laissant place à l’histoire.

L’histoire, très intéressante, m’a fait penser un peu à Millenium – une famille de notable extrêmement riche, une histoire de pédophilie, une disparition inquiétante et surtout ce thème cher aux romanciers : les secrets de famille. 
Même si je trouve la chute un peu trop facile (et quelque peu amorale, pas la fin mais l’histoire comme voir ainsi les parents accepter de taire l’invisible), j’ai cependant passé un bon moment. J’ai aussi compris que j’aime vraiment les romans graphiques qui correspondent mieux à mon insatiable voracité de lectrice 😉

Ma note : 7/9 (je ne sais pas si j’ai bien compris le système de notation)

10 thoughts on “La princesse des glaces

  1. Je n'ai jamais lu les romans et je ne sais pas… même s'ils m'ont souvent été conseillés je ne me résoud pas à en commencer un. Peut-être qu'y venir via la bd serait différent? Si je tombe dessus je tenterai l'expérience.

  2. J'ai essayé de lire un roman et j'ai arrêté .. le style ne m'a pas parlé. Mais le roman graphique permet de comprendre l'atmosphère de ses romans, enfin j'imagine !

  3. Une de mes proches me conseille Camilla Läckberg depuis un moment, elle me propose même de m'en prêter, mais je ne sais pas, c'est comme pour Millénium, un quelque chose que je n'identifie pas me fait freiner des 4 fers.

  4. Millenium – j'adore mais je ne suis pas objective – pour Camilla Läckberg, j'ai eu un gros souci au niveau du style, maintenant je m'interroge sur la traduction, car franchement le niveau volait assez bas or quand on lit ce roman graphique, le sujet demeure très intéressant. Mais elle connaît un énorme succès donc ton amie a peut-être raison ! Il faudrait que je retente le coup un de ces jours.

    Mais je te comprends, il y a certains auteurs qui bizarrement ne m'attirent pas du tout …

  5. La Princesse des glaces est le seul de Läckberg que j'ai lu et j'avoue ne pas avoir vraiment apprécié même que que je l'ai terminé avec peine. Alors je roman graphique ne m'attire pas vraiment …

  6. Tiens, un des rares polars nordiques que j'ai lu, et pas mal aimé ! Mais je m'en tiendrais à la version roman non graphique 🙂
    Toutefois je te remercie de ces billets sur les BD/romans graphiques, ça me laisse de la matière pour plonger 'un jour) dans le bain !

  7. Oui, il va falloir faire le grand saut Océane ! Pour ma part, tu auras vu que je préfère le format du roman graphique. J'aimerais cependant lire d'autres western.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>