Les cobayes

Tous les jours, des personnes poussent les portes des laboratoires pour être des « cobayes » : tester de nouveaux médicaments avant que ces derniers ne soient mis sur le marché (ou retirés).  Ces personnes sont rémunérées. Personnellement, je ne pourrais jamais le faire car honnêtement j’aurais trop peur du résultat. En effet, je suis déjà très sensible à la prise de médicaments et une fois sur deux, je développe des effets secondaires (ce qui ferait, sans doute, de moi une très bonne cobaye).
C’est pourtant le cas de Romain, Daniel et Moïra – trois personnes qui pour des raisons diverses acceptent de tester un nouveau médicament en échange d’un chèque de 3 500 euros. Ils doivent pour cela intégrer une unité de soins et recevoir plusieurs injections par jour d’un antidépresseur supposé révolutionnaire. Le laboratoire Scott-Dumaz attend beaucoup de ce nouveau médicament qui pourrait leur rapporter une fortune.

Forcément, les choses ne se passent pas comme prévu… Ne vous inquiétez pas, ils ne se transforment pas en monstres – mais ils voient leurs capacités se développer, que ce soit l’intelligence, le talent artistique, leur mémoire… Rapidement, les trois cobayes ne tiennent plus en place et fort de leurs nouvelles capacités, leurs vies changent totalement. Ils cherchent par tout moyen à continuer de se procurer la molécule. Le laboratoire va donc devoir agir…. 
Thriller, fantastique .. tout se mêle ici.


Je ne connaissais de nom de que Tonino Benacquista, le scénariste. Je découvre ici le coup de crayon de Nicolas Barral et le travail du coloriste Philippe de la Fuente.  Pas de grand coup de foudre, nous sommes pour moi dans le dessin classique, néanmoins très agréable comparé à certaines lectures précédentes dont les visages me donnaient des cauchemars.

Pour l’histoire, je la trouve également classique. Aujourd’hui avec les Divergents, X-Men ou autres héros de Marvel, le lecteur n’est plus surpris par ce genre d’intrigues. Mais j’ai lu l’histoire avec intérêt, même si à mon grand regret j’ai trouvé encore ma lecture trop courte. Les trois personnages sont néanmoins intéressants et j’ai passé un bon moment. Un bémol : j’avoue que j’ai trouvé que les évènements semblaient s’enchainer sans réel lien et que l’histoire était un peu trop dramatisée.


En faisant quelques recherches, je découvre qu’il s’agit ici du premier opus (à vérifier) et qu’il y aura donc une suite.

Roman graphique lu dans le cadre du challenge Prix BD Cézam 2015, je lui mets la note de 5/9.

8 thoughts on “Les cobayes

  1. Pas de quoi sauter au plafond si j'ai bien compris. J'ai un roman de Benacquista dans ma pal, il faudra que je pense à l'en sortir un jour ou l'autre.

  2. Je ne lis jamais, mais alors jamais de Bd. Et même si ça n'a aucune originalité, je dois avouer que tu as attisé ma curiosité. A moins que tu aies une Bd à me conseiller de lire de toute urgence. 😉

    Comme toi par contre, je refuserai d'être cobaye, je prends des médicaments vraiment quand c'est obligatoire, donc merci mais non merci…

  3. Si je n'étais pas inscrite à ce challenge, je ne lirais pas de BD non plus…

    C'est une histoire classique (j'ai préféré le western Rouge comme neige) mais qui se tient.
    Pour les médicaments, je développe pratiquement à chaque fois les effets secondaires donc pareil que toi, je n'en prends que quand je suis obligée (je suis allergique à pas mal d'entre eux, donc mon médecin en a a marre de moi)

  4. Une bd de temps en temps, je suis preneuse, mais à petite dose. La couverture et le nom de Benacquista me sont passés sous le nez. Je n'ai pas accroché et ton billet confirme que j'ai bien fait. Ouf! Pour une fois que tu ne me fais pas dépenser mes sous?!!!

  5. Oui, ce n'est pas un coup de cœur mais ça peut plaire à d'autres. Pour les dépenses de sous, je crois que c'est moi qui suis ruinée 😉

    Mais je peux te faire craquer sur mon prochain billet !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>