Citation livresque

A peine né, un bébé doit être soigneusement baigné puis, l’ayant laissé se remettre de ses premières impressions, fouetté à bras raccourcis aux mots de « n’écris pas ! N’écris pas ! Ne et fais pas écrivain ! « . Si toutefois, après cette peine corporelle, ledit bébé manifeste un penchant pour les lettres, il faut essayer la gentillesse. Si celle-ci demeure inopérante, renoncez au bébé, faites-en votre deuil. La démangeaison de l’écrivain est incurable.
Anton TCHEKHOV 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>