Une pause BD, ça vous tente ?

août 18, 2017
Une pause BD, ça vous tente ?

 

  1. Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu

J’ai lu il y a plusieurs semaines le deuxième volume des Culottées. J’étais cette fois-ci ravie de retrouver le coup de crayon de Pénélope Bagieu et j’ai beaucoup ses portraits de femmes et surtout le choix de ses héroïnes !

Finalement, je pense que je préfère celui-ci au premier. Allez savoir pourquoi ?! J’adore son humour et certains noms, comme celui de Mary Temple Grandin ou celui de Phulan Davi, reine des bandits en Inde ou Nellie Blight, je connaissais ces noms et j’étais ravie de les retrouver dans cet album afin que le plus grand nombre découvre leurs existences comme également Heddy Lamarr – actrice et inventrice dont la vie va être adaptée au cinéma par Diane Krüger.  Mon amie en visite de la Guadeloupe ignorait son histoire. Cette série est un must.

Bref, des grandes dames et de l’humour toujours !

 

Editions Gallimard Jeunesse, 2017, 168 pages

Mon avis : ♥♥♥♥

 

2. Le ponts des arts de Catherine Meurisse 

Une lecture différente mais tout aussi réjouissante. J’ai découvert le travail de Catherine Meurisse à travers son album La légèreté où elle racontait l’attentat de Charlie Hebdo (ce matin-là, après une nuit blanche causée par un chagrin d’amour, elle arrivera en retard tout comme Luz et aura la vie sauve), aussi étais-je curieuse de découvrir ses autres oeuvres. Cet album m’a tout de suite plu car il est question d’art. Lorsque les artistes se jugent – ici ce sont souvent les écrivains (Baudelaire, Balzac ou Diderot par exemple) qui ont pris la plume pour juger l’oeuvre de leurs contemporains, peintres. Et ils s’en prennent pour leurs grades ! Ingres par exemple.  J’ai surtout adoré la touche d’humour que Catherine Meurisse apporte aux personnages (Proust par exemple !).

Catherine Meurisse choisit donc de nous raconter les vraies ou fausses amitiés entre gens de lettres et gens d’arts – ainsi lorsque Zola prit la défende des Impressionnistes qui faisaient scandales à l’époque ou lorsque Baudelaire se transforme en critique d’art et vous explique la différence entre « une croûte » et un chef d’oeuvre. On s’amuse beaucoup à lire cet album. Cela m’a quand même démangé tout au long de ma lecture : ne pas pouvoir voir une véritable production des oeuvres citées (et fortement décriées). Et à la fin de ma lecture, j’ai craqué pour certaines et je me suis fait la réflexion : ma maison manque de livres d’art 🙂

 

Editions Sarbacane, 2012, 109 pages

Mon avis : ♥♥♥

 

La semaine deux autres romans graphiques coups de coeur !

22 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

22 commentaires

keisha août 18, 2017 - 8:24

Ah le deuxième, ça m’intéresse (j’ai lu La légèreté et Culottées 1 et 2 déjà)
Question qui n’a rien à voir : j’ai lu Histoire de l’amour. Tu penses le lire ou tu es surbookée? (ce que je comprends parfaitement). Je te demande avant de faire paraître mon billet, car on en avait parlé il y a quelques mois.(excellent roman!)

Reply
Electra août 18, 2017 - 8:35

Non pas encore lu et surbooké et pourtant il est tout en haut de ma pile de livres (une vraie pile !). Donc ne m’attends pas ! Le deuxième est bien et on apprend pas mal de choses sur l’art et surtout ça permet de voir à quel point le monde des arts était un microcosme

Reply
Eva août 20, 2017 - 1:00

beaucoup aimé les 2 Culottées!!
et oui oui oui, mets l’Histoire de l’Amour tout en haut de ta PAL!!^^

Reply
Electra août 20, 2017 - 9:08

Okay ! Il est tout en haut mais je vais encore le remonter une bonne lecture pour mes vacances ?

Reply
Eva août 20, 2017 - 12:59

oh je suis contente que tu aies aimé, Keisha 🙂

Reply
Fanny août 18, 2017 - 9:41

Ah la Reine des bandits! Une histoire qui m’a beaucoup émue ! Ces femmes sont si extraordinaires. D’ailleurs je vais travailler certains portraits avec mon groupe d’apprenants à la rentrée !

Reply
Electra août 18, 2017 - 9:58

Ah bien ! J’ai aussi beaucoup aimé Peggy Guggenheim

Reply
Fanny août 18, 2017 - 11:46

Ouiiii! Je ne sais plus si c’est dans le 1 ou dans le 2 mais il y a la volcanologue qui m’a tapée dans l’oeil ! Quelle histoire !

Reply
Electra août 18, 2017 - 11:49

ah oui ! je connaissais leur histoire – finir par en mourir. Moi Peggy m’a fait rire et en même temps elle a permis de sauver de nombreuses oeuvres d’art que les Nazis auraient détruit.

Reply
Fanny août 18, 2017 - 12:00

Le travail de Peggy est admirable !

Electra août 18, 2017 - 12:28

Oui ! 😉

Jerome août 18, 2017 - 12:09

Lu aucun des deux mais Bagieu me tente beaucoup plus que Meurisse (enfin, son album je veux dire^^).

Reply
Electra août 18, 2017 - 12:27

j’aime beaucoup ta parenthèse ^^ – les deux sont très différents. Je trouve que Bagieu est une bonne lecture pour les adolescentes également, apprendre que les filles sont tout aussi badass que les mecs 😉

Reply
noukette août 18, 2017 - 3:19

Il faut que je lise Culottées, par contre je n’accroche pas du tout au trait de Meurisse…!

Reply
Electra août 18, 2017 - 3:21

Ah zut mais ça m’arrive aussi ! Oui il faut lire Culottées !

Reply
La Rousse Bouquine août 18, 2017 - 3:40

Je vois qu’on a toutes les deux adoré Culottées ces jours-ci. Il y a de quoi !

Reply
Electra août 18, 2017 - 3:51

Oui

Reply
Marie-Claude août 20, 2017 - 5:31

Il faut vraiment que je me mette à ces Culottées, moi…

Reply
Electra août 20, 2017 - 9:08

Oui

Reply
Electra août 20, 2017 - 9:08

Oui ! Tu vas adorer !

Reply
Laeti août 21, 2017 - 10:50

Il me tarde de lire très prochainement Les culottées que j’ai sorti de ma bibliothèque! Il n’y a plus qu’à 🙂

Reply
Electra août 21, 2017 - 10:52

Ah oui j’ai aimé Le premier et dévoré le second ! Bonne lecture

Reply

Saisissez votre commentaire