Et tous mes amis seront des inconnus

novembre 11, 2013
Je ne le cache pas, cette lecture aura été plus que difficile – grandement par ma faute. Je connais de véritables périodes de boulimie livresque mais il m’arrive aussi de traverser des déserts, et le mois d’octobre en fut l’exemple parfait. Impossible de tourner une page.

Malheureusement pour le roman de Larry McMurtry, déjà entamé, je n’ai pas réussi à lire une seule page pendant plus de trois semaines. Entre l’approche de mon départ, et tout le travail que j’ai essayé de faire puis ma maladie (pendant ma semaine de vacances), je n’ai pas pu lire une seule ligne. Fort heureusement, tout est redevenu normal ce week-end. J’avais très envie de lire un roman de Larry McMurtry.

Ayant découvert l’auteur américain à travers son œuvre la plus célèbre (Prix Pulitzer) le roman western Lonesome Dove (lecture dont je ne me suis toujours pas remise), je n’ai pas hésité une seule seconde à emprunter Et tous mes amis seront des inconnus lorsque je l’ai vu dans ma bibliothèque de quartier. J’ignorais à ce moment-là que je mettrai plus d’un mois pour le lire.

Le lecteur suit le parcours initiatique de Danny Deck, jeune écrivain texan des années 60 dont les amours vont le guider du Texas à la Californie, traversant cette période de pleine révolution sexuelle, il fera des rencontres extraordinaires tout en doutant de sa vocation d’écrivain.

Ce roman est l’un des premiers du romancier qui a écrit également La dernière séance (que j’ai hâte de lire) et Tendre passions. Nous sommes ici très loin du western et ce fut sans doute ma première erreur d’essayer de retrouver les grandes plaines et les héros de Lonesome Dove.  J’avoue également que je ne me suis pas non plus passionnée pour le personnage principal, ses doutes existentiels ont fini par me lasser. Ses rencontres féminines finissent toutes très mal, il est incapable de se décider, il le dit lui-même, il s’accommode de tout et a très peu de volonté.

La première partie consacrée à son mariage avec la très belle et froide Sally m’a aussi ennuyée, j’ai largement préféré la dernière partie, j’ignore si l’interruption de ma lecture a joué pour quelque chose. En tout cas, je préfère toujours lire l’écrivain lorsqu’il lance son personnage sur la route, McMurtry est le meilleur pour décrire un voyage et les rencontres « tragi-comiques » qui vont avec, j’avoue que certaines scènes sont uniques (les crues soudaines et son ami qui se déshabille entièrement pour aider des « naufragés de la route », ou lorsqu’il donne sa voiture, etc.) et les descriptions des paysages grandioses du Texas (cet immense ciel sans fin je l’ai vu par moi-même). Mais lorsque le personnage s’installe à San Francisco ou retourne à Houston, je me suis ennuyée à lire ses incessantes réflexions sur l’état amoureux.

J’ai donc été un peu déçue par ce livre, je n’ai sans doute pas su l’apprécier comme ce fut le cas pour Quentin Tarantino qui le cite comme l’un de ses livres préférés et une véritable influence dans son travail et ceux qui trouvent ce roman particulièrement drôle.

Sans doute dans ce roman, y trouve-t-on quelques éléments autobiographiques, McMurtry est né en 1936 au Texas, il avait donc l’âge de son héros et le même métier que lui (écrivain et scénariste). McMurtry a d’ailleurs reçu un Oscar pour le scénario du film Le secret de Brokeback Mountain en 2006.


Sans doute, la raison vient de mon propre état au moment de la lecture. Ce constat ne m’empêche absolument pas de vouloir lire La Dernière Séance et ses autres œuvres. C’est grâce à lui que j’ai voyagé du Texas au Montana avec des merveilleux personnages et des paysages inoubliables dans Lonesome Dove, et pour cela je lui en saurai éternellement reconnaissante.
2 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

Léa TouchBook août 6, 2015 - 8:50

J'adore cet auteur !
P.S. : je suis tombée amoureuse de ton blog, on a exactement le même amour pour la littérature américaine et notamment les éditions Gallmeister ! 🙂
Je vais suivre ton blog de manière assidue ^^

Reply
Electra août 6, 2015 - 9:03

Merci ! Je m'en suis rendue compte en voyant tous tes commentaires, j'ai un peu halluciné en pensant que Blogger avait perdu la boule ! Mais je suis pareille quand je tombe sur un blog dont je me sens très proche !

Je te suivais sur Facebook et je vois que tu as lu les mêmes livres (souvent avant moi) ..

Bienvenue et merci pour tes commentaires !

Reply

Saisissez votre commentaire