Chrysis

septembre 2, 2013

C’est amusant de redécouvrir le Montmartre des années folles, à travers les yeux de Chrysis, jeune peintre française et Bogey Lambert, un cowboy américain sortie de la Légion étrangère. C’est par hasard que l’auteur américain, Jim Fergus (auteur de Mille femmes blanches, Marie-Blanche) croise la route de Gabrielle Chrysis Jungbluth. En achetant en Suisse un tableau de ce peintre tombée dans l’oubli, le romancier américain va partir à la découverte de l’histoire extraordinaire de cette jeune artiste française et de son histoire d’amour avec un véritable cowboy américain. 

Jim Fergus a eu de la chance que son épouse repère un tableau signé Chrysis Jungbluth chez un antiquaire suisse. C’est le départ d’une biographie passionnante du « Tout Paris », celui des Années Folles où tout est permis et où l’art trouve une caisse de résonance formidable. En lisant cette biographie romancée, j’ai eu souvent des images en tête et il serait très intéressant de l’adapter au cinéma, même si certaines scènes seraient réservées à un public averti. 
Car la jeune femme, pour l’époque, a décidé d’aller explorer le Montparnasse des boites de nuit, des bordels, et pour mieux le comprendre, elle a même participé à des soirées échangistes d’où son tableau le plus célèbre « Orgie ». Gabrielle n’est pas née pauvre, mais dans une famille bourgeoise en province. Son père, militaire de carrière, est peintre amateur. C’est auprès de lui qu’elle apprivoise cet art et c’est avec son consentement qu’elle intègre en 1925 l’Atelier de peinture des élèves femmes de l’école des Beaux-Arts, dirigé à l’époque par Jacques F.Humbert, le professeur de Braque. Cet homme âgé, exigeant, accepte de former des femmes à la peinture, chose rare à l’époque. Il va très vite déceler chez la jeune femme de grandes prédispositions.

A cette époque, rappelons-nous, lorsque Chrysis croise les élèves hommes, ceux-ci la prennent souvent pour un modèle et non une élève. Esprit libre, passionnée, curieuse et très douée, la jeune Gabrielle, devenue Chrysis va vite révéler un talent inouï et bousculer les codes en vigueur. Curieuse, elle va découvrir le Paris souterrain, et devient une grande figure de la vie nocturne, en mêlant plaisir et travail. 
Sa rencontre avec un cowboy du Colorado, au nom extravagant de Bogey Lambert, sera un tournant dans sa vie. Jim Fergus raconte en parallèle le parcours exceptionnel et extraordinaire de ce jeune homme, né dans un ranch au Colorado, qui sous prétexte d’avoir un nom français, décide de s’engager dans la Légion Étrangère. Fait extrêmement rare, il réussit à emmener son cheval Crazy Horse avec lui.  Il deviendra en fait courrier, parcourant les tranchées et sera gravement blessé. Son chemin le mènera en Écosse, à Paris, et à Montparnasse.

Je ne veux pas raconter toute l’histoire, sachez que l’auteur a écrit ce roman dans l’ordre chronologique. Ce choix linéaire m’a un peu surpris car aujourd’hui les romanciers fonctionnent beaucoup au « flashback » mais l’histoire est passionnante. Aussi, même si je ne suis pas tombée amoureuse du style de l’auteur, un peu trop classique il demeure une histoire d’amour magnifique dans un Paris qu’il m’aurait tant donné de connaître ! Quelles vies passionnantes ces deux jeunes gens ont-ils eu !

Mon avis :


Vous pourriez aussi aimer

Saisissez votre commentaire